Salade de salicornes et saumon

Avec la canicule la seule chose que j’arrive à préparer en ce moment c’est des salades. Malheuresement la fênetre de cueillette de cette algue (Ahie, merci à mon amie Dominique qui connais les plantes!! Mais…La salicorne n’est pas une algue !parole de botaniste !! 😉 il s’agit d’une petite plante saline de la famille de .. l’épinard, et oui 😉 ) Atlantique est très courte, juste les mois d’été et il faut en profiter vite. Moi j’adore même la croquer à l’apéro mais aussi l’ajouter aux salades d’été car son goût salé permet de rélever les légumes sans devoir après rajouter du sel. En plus au retour des vacances il y avaient ce matin pleins de tomates dans mon jardin et j’ai pu préparer ma salade en faisant des allées retours pour chercher les courgettes, les petites tomates, les herbes…bref tout ce que j’aime!!

Lire la suite

Publicités
Publié dans Entrée | Tagué , , | 4 commentaires

Salade de poulpe et haricots verts

Encore une salade de poulpe, si jamais quelqu’un pouvait avoir des doutes sur le fait que je le trouve absolument sublime…bien sur je suis en Italie, et ici, à différence de ce qui se passe en France, je trouve des poulpes très facilement et à des prix pas prohibitifs. La façon de le cuire est toujours celle qui m’a été apprise par un pecheur et qui donne un résultat extraordinaire, un poulpe tendre, parfumé, avec une consistance très agréable en bouche.

 

Lire la suite

Publié dans Entrée | Laisser un commentaire

Gâteau d’anniversaire ciambella

Le gâteau du dernier anniversaire de ma petite Gabrielle qui a eu 9 ans en mai. Il a bien plu aux enfants et aussi aux adults qui sont restés pour l’apéro final!! Il a été servi aux enfants après une bonne ration des traditionnelles pizzette d’anniversaire de mes filles qui sont desormais devenues légéndaires parmis leurs copains 🙂

 

Ingrédients (gâteau pour 12 personnes minimum)

  • 400 grammes de farine
  • 350 grammes de sucre
  • 6 oeufs biologiques
  • 150 grammes de lait
  • 120 grammes d’huile d’arachide
  • 1 sachet de levure chimique
  • zestes d’un  citron bio
  • beurre fondu et farine pour le Fornetto Versilia (mais vous pouvez très bien le faire dans un mouletrès haut et le cuire au four!)
  • les grains de 2 belles gousses de vanille
  • 30 grammes de cacao Valrhona
  • 100 grammes de chocolat noir haché assez finement

Pour la décoration

  • 200 grammes de chocolat noir
  • 1 paquet de petits Smarties
  1. Casser les œufs et séparer les blancs des jaunes. Monter les blancs en neige bien ferme.
  2. Monter les jaunes avec le sucre pour au moins 8 minutes avec le batteur électrique. Ne réduisez pas ce temps si vous voulez un gâteau bien haut.
  3. Ajoutez dans les œufs, en continuant à battre avec le batteur, le lait et l’huile d’arachide
  4. Ajoutez les grains de vanille et les zestes de citron.
  5. Tamisez la farine avec la levure et ajoutez la par petites quantités en continuant à battre au batteur. Quand ça devient trop dure poursuivez à la spatule en bois.
  6. Ajouter les blancs montés en neige bien ferme en mélangeant des petites quantités et en remuant avec une spatule du bas vers le haut.
  7. Diviser la pâte en deux, dans une des deux moitiés verser le cacao et le chocolat haché finement, bien mélanger et verser ces deux appareils dans le fornetto, en commençant par le blanc et en ajoutant l’appareil à cacao dessus. Enfoncez un couteau pour joliment mélanger les deux appareils dans le moule
  8. Beurrer et fariner le fornetto abondamment.
  9. Mettre le casse-flamme fourni avec le fornetto sur le feu petit (celui pour la cafetière)  pour le chauffer. Y poser dessus le fornetto, en commençant la cuisson à feu vif pendant 5 minutes. Réduire après au minimum et poursuivre…ben cela si vous lisez mon intro vous verrez que c’est un petit peu l’incognito…pour moi ça a marché 1 heure a feu bas,  mais tout le monde sur le net est d’accord à dire qu’il faut faire plusieurs essayes.
  10. Quand une brochette en bois sors des trous du Fornetto sans se salir le gâteau est prêt
  11. Laissez-le donc tiédir et, à l’aide d’une lame de couteau, sortez-le du fornetto
  12. Faire fondre le chocolat noir et le faire couler sur le gâteau une fois le gâteau bien refroidi. Parsemer les Smarties pendant que le chocolat n’a pas encore durci.
Publié dans Dessert | Tagué , , | Laisser un commentaire

Glâce stracciatella maison sans machine à glâce

Glâce super facile qui rappelle un peu, dans le goût le Maxibon de Miko…et même si vous avez envie d’aller jusqu’au but ça ne va pas être difficile, à partir de la recette, de faire un vraie Maxibon, il suffit de mettre le biscuit seulement sur une moitié, congeler, plonger l’autre moitié dans du chocolat fondu, rouler dans les noisettes concasées et remettre au congelateur. Mais bref, les miennes ont été préparées pour l’anniversaire de Gabrielle et faites la nuit avant après un déplacement pro :-). Avec ces temps de canicule cette glâce sera encore plus délicieuse.

Ingrédients (20 glâces)

  • 2 paquet de petit beurre (ou de biscuits « The »)
  • 1 litre de crème fleurette
  • 400 grammes de lait concentré sucré
  • un verre de lait
  • 200 grammes de pepites de chocolat noir
  • 100 grammes de sucre glâce
  1. Révetir un grand container en verre de film plastique sur le fond.
  2. Mouiller vent biscuits dans le lait assez vite (il doivent s’assouplir sans se casser) et les déposer sur le fond, avec la partie « avant » en bas
  3. Monter la crème fleurette bien froide avec le sucre glâce.
  4. Ajouter le lait concentré en mélangeant du bas vers le haut très doucement
  5. Ajouter, tout en mélangeant doucement avec la spatule, les pepites de chocolat
  6. Avec la spatoule déposer le tout sur les biscuits. Bien lisser.
  7. Mouller 20 autres biscuits et les déposer sur la surface. Couvrir avec un film plastique et laisser reposer au congélateur au moins 10 heures.
  8. Enlever du congelateur 5 minutes avant de servir, couper en suivant les biscuits et servir accompagné de fraises ou autres fruits
Publié dans Dessert | Tagué , | 1 commentaire

Pizza à la patate douce et chêvre

J’ai presque eu la honte à décrire cette recette comme une « pizza » et j’espère que mes connaxionaux ne tombent pas sur cette dénomination inappropriée mais en fait la base est une pâte à pizza et la déco a été inspirée par la recette qui est sur la couverture du livre « Cooking » de Ottolenghi. J’ai fait beaucoup de variations donc il n’est pas cité dans le titre. Sur la base j’ai mis du ricotta aux herbes à la place de la crème acide que je n’arrive vraiment pas à apprecier. Et aussi sur le haut j’ai fait quelques variations, vous allez voir…

Lire la suite

Publié dans Apéro, Plat principal | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Couscous de choufleur : la remonté alimentaire post jeûne

Ma semaine annuelle de jeûne est terminée mais pas les billets de recettes saines à base de légumes. Car après le jeûne il faut faire très attention à ce qu’on introduit dans le corps, qui devient très sensibles à la qualité de la nourriture. La première bouchée déjà est une expérience sensorielle absolument unique. La perception des saveurs est multipliée et change enormement…on dirait que le goût prend presque une tridimensionalité…je sais que c’est un peu obscur et farfelou ce que je dit mais je n’arrives pas à trouver meilleur mot. Les nouances sont amplifiées et dans cette extention de gamme c’est comme si un nouveau sense, que je ne saurais pas comment appeler, venait à exister. Chaque aliment qu’on reintroduit donne une impression de déjà vu mais aussi de nouveau en bouche. Le moment de la réalimentation est une espèce d’Epiphanie. Le vide qu’on a eprouvé pendant le jeûne laisse l’éspace pour des re décovertes qui n’ont rien de repetitif. Quand je recommence à manger après le jeûne je ne peux pas m’empecher de me connecter au souvenir de ma première fille, pour la Pâques de ses 2 ans, quand en fin elle a pu goûter le chocolat. Sur son visage j’ai vu passer la surprise, la joie, l’extase (non non je n’exagère pas). Et ben après le jeûne les aliment font tous le même effet, en particulier les légumes que je me retrouve à désirer très fortement pendant toute ma semaine de vide. Donc quand on se réalimente on commence par de la nourriture vivante et pour cela les deux premiers jours sont aux légumes crus. Pendant la fête pour la rupture du jêune Marc et son équipe de Jeûne et Santé nous ont préparé un vrai festin. J’ai tellement gouté le « faux » cous cour à base de chou fleur qu’ils nous ont proposé que j’ai voulu le refaire dès mon retour à la maison. Voici la recette super detox!

Ingrédients (2 personnes)

  • un demi choufleur
  • un demi poivron rouge
  • une poignée de persil
  • quelques feuilles de menthe
  • un demi concombre
  • une dizaine de radis
  • un demi oignon rouge
  • une poignée de câpres au vinaigre
  • un demi citron vert
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • une petite pincée de sel
  • une cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  1. Détacher les fleurs du chou et les passer au mixeur pour les pulveriser
  2. couper le poivron et le concombre en petits dés, couper l’oignon et les radis en lamelles
  3. Hacher le persil et la menthe
  4. Composer la salade en mélangeant tous les ingrédients.
  5. Rajouter les câpres
  6. Faire une vinaigrette avec l’huile, le vinaigre, le jus du citron vert, le sel, bien emulsionner et distribuer sur la salade, rémuer et servir

 

Publié dans Accompagnement, Entrée, Plat principal | Tagué , , , , | 2 commentaires

Pizza vegan à la farine de pois chiches et fanes de betterave

Encore une recette pour la descente alimentaire pre-jeûne. Cette fois ci il s’agit de quelque chose que j’ai appelé « pizza » en usurpant ce mot, car je ne savais pas comment l’appeler si non. Techniquement la pâte que vous obtiendrez avec cette recette n’est pas du tout une pizza, même pas de loin, mais n’empêche qu’elle est délicieuse, à la fois toute seule (je vais bientôt en faire des biscuits d’apéro aux pavots) et avec cette farce de légumes printaniers. En Italie je l’aurai appelée « schiacciata » car la consistance est croquante. Malheureusement, même si je fais pleins de fois la « schiacciata » surtout avec les restes du levain je me suis rendu compte que je ne l’ai jamais publiée…je vais très vite remédier à cet oubli, pour le moment celle que j’ai publiée qui rassemble le plus à une schiacciata est cella, recette du tout début de mon blog, mais la recette malgré le fait qu’elle soit inspirée par les mythiques Soeurs Simili de Bologne (RIP Margherita, disparue le mois dernier) est améliorable. By the way…joyeux anniversaire à mon blog, qui a aujourd’hui 9 ans. Commencé dans le dernier mois de grossesse pour ma deuxième fille, pour des raisons de santé mentale vu les risques qui m’avaient été annoncés pour mon accouchement et qui a survecu aux hauts et bas de mon envie d’écrire et de cuisiner et qui survit, avec son graphisme très vintage à la concurrence des vidéos au temp de plus en plus réduit que je peux lui dédier à cause du travail, aux mois d’abandon pour absence de motivation, au fait de n’avoir pas de compte Insta lié et à toute une série de circonstances adverses qui pourraient faire qu’il s’arrête 🙂

Ingrédients (1 pizza)

Pour la pâte

  • 150 grammes de farine de pois chiches
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 2 cuillères à soupe de lait d’amande
  • eau si besoin
  • sel et poivre

Pour la farce

  • 400 grammes de fanes de betterave
  • 2 côtes de blette
  • une pincée de curry
  • huile d’olive vierge extra
  • 1 gousse d’ail
  • quelques brins de ciboulette hachés
  • une bonne poignée de pousses d’épinards
  1. Préparer la pâte. Dans un bol mettre la farine de pois chiches, faire une fontaine et mettre l’huile et le lait d’amande au milieu. Commencer à travailler à la fourchette, ajouter si c’est le cas une cuillère d’eau. Ajouter une demie cuillère à café de sel et quelques tours de moulin de poivre, travailler jusqu’à obtention d’une boule lisse. Laisser reposer couverte du bol sur le plan de travail.
  2. Allumer le four 200°.
  3. Pendant que la pâte se repose, préparer la farce. Couper blettes et fanes de betterave en petits morceaux.
  4. Dans une poêle chauffer l’huile d’olive, la gousse d’ail entière, le curry. Mettre les fanes de betterave et les blettes à cuire, laisser aller pendant une dizaine de minutes en mélangeant quelques fois. Continuer à cuire jusqu’à quand l’eau des légumes est absorbée. Régler le sel et le poivre.
  5. En fin de cuisson rajouter les pousses d’épinards, les laisser cuire juste une minute. Retirer la gousse d’ail et réserver.
  6. Reprendre la pâte de pois chiches, la baisser sur une épaisseur d’environ 2 millimètres. La poser sur une plaque à pizza, la mettre dans le four et la laisser cuire environ 8 minutes.
  7. Laisser refroidir et distribuer la farce sur la surface. Parsemer de ciboulette et servir tiède ou froide, accompagnée d’une salade.

 

Publié dans Pizza | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire