Gâteau d’anniversaire ciambella

Le gâteau du dernier anniversaire de ma petite Gabrielle qui a eu 9 ans en mai. Il a bien plu aux enfants et aussi aux adults qui sont restés pour l’apéro final!! Il a été servi aux enfants après une bonne ration des traditionnelles pizzette d’anniversaire de mes filles qui sont desormais devenues légéndaires parmis leurs copains 🙂

Lire la suite

Publicités
Publié dans Dessert | Tagué , , | Laisser un commentaire

Glâce stracciatella maison sans machine à glâce

Glâce super facile qui rappelle un peu, dans le goût le Maxibon de Miko…et même si vous avez envie d’aller jusqu’au but ça ne va pas être difficile, à partir de la recette, de faire un vraie Maxibon, il suffit de mettre le biscuit seulement sur une moitié, congeler, plonger l’autre moitié dans du chocolat fondu, rouler dans les noisettes concasées et remettre au congelateur. Mais bref, les miennes ont été préparées pour l’anniversaire de Gabrielle et faites la nuit avant après un déplacement pro :-). Avec ces temps de canicule cette glâce sera encore plus délicieuse.

Lire la suite

Publié dans Dessert | Tagué , | 1 commentaire

Pizza à la patate douce et chêvre

J’ai presque eu la honte à décrire cette recette comme une « pizza » et j’espère que mes connaxionaux ne tombent pas sur cette dénomination inappropriée mais en fait la base est une pâte à pizza et la déco a été inspirée par la recette qui est sur la couverture du livre « Cooking » de Ottolenghi. J’ai fait beaucoup de variations donc il n’est pas cité dans le titre. Sur la base j’ai mis du ricotta aux herbes à la place de la crème acide que je n’arrive vraiment pas à apprecier. Et aussi sur le haut j’ai fait quelques variations, vous allez voir…

Lire la suite

Publié dans Apéro, Plat principal | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Couscous de choufleur : la remonté alimentaire post jeûne

Ma semaine annuelle de jeûne est terminée mais pas les billets de recettes saines à base de légumes. Car après le jeûne il faut faire très attention à ce qu’on introduit dans le corps, qui devient très sensibles à la qualité de la nourriture. La première bouchée déjà est une expérience sensorielle absolument unique. La perception des saveurs est multipliée et change enormement…on dirait que le goût prend presque une tridimensionalité…je sais que c’est un peu obscur et farfelou ce que je dit mais je n’arrives pas à trouver meilleur mot. Les nouances sont amplifiées et dans cette extention de gamme c’est comme si un nouveau sense, que je ne saurais pas comment appeler, venait à exister. Chaque aliment qu’on reintroduit donne une impression de déjà vu mais aussi de nouveau en bouche. Le moment de la réalimentation est une espèce d’Epiphanie. Le vide qu’on a eprouvé pendant le jeûne laisse l’éspace pour des re décovertes qui n’ont rien de repetitif. Quand je recommence à manger après le jeûne je ne peux pas m’empecher de me connecter au souvenir de ma première fille, pour la Pâques de ses 2 ans, quand en fin elle a pu goûter le chocolat. Sur son visage j’ai vu passer la surprise, la joie, l’extase (non non je n’exagère pas). Et ben après le jeûne les aliment font tous le même effet, en particulier les légumes que je me retrouve à désirer très fortement pendant toute ma semaine de vide. Donc quand on se réalimente on commence par de la nourriture vivante et pour cela les deux premiers jours sont aux légumes crus. Pendant la fête pour la rupture du jêune Marc et son équipe de Jeûne et Santé nous ont préparé un vrai festin. J’ai tellement gouté le « faux » cous cour à base de chou fleur qu’ils nous ont proposé que j’ai voulu le refaire dès mon retour à la maison. Voici la recette super detox!

Lire la suite

Publié dans Accompagnement, Entrée, Plat principal | Tagué , , , , | 2 commentaires

Pizza vegan à la farine de pois chiches et fanes de betterave

Encore une recette pour la descente alimentaire pre-jeûne. Cette fois ci il s’agit de quelque chose que j’ai appelé « pizza » en usurpant ce mot, car je ne savais pas comment l’appeler si non. Techniquement la pâte que vous obtiendrez avec cette recette n’est pas du tout une pizza, même pas de loin, mais n’empêche qu’elle est délicieuse, à la fois toute seule (je vais bientôt en faire des biscuits d’apéro aux pavots) et avec cette farce de légumes printaniers. En Italie je l’aurai appelée « schiacciata » car la consistance est croquante. Malheureusement, même si je fais pleins de fois la « schiacciata » surtout avec les restes du levain je me suis rendu compte que je ne l’ai jamais publiée…je vais très vite remédier à cet oubli, pour le moment celle que j’ai publiée qui rassemble le plus à une schiacciata est cella, recette du tout début de mon blog, mais la recette malgré le fait qu’elle soit inspirée par les mythiques Soeurs Simili de Bologne (RIP Margherita, disparue le mois dernier) est améliorable. By the way…joyeux anniversaire à mon blog, qui a aujourd’hui 9 ans. Commencé dans le dernier mois de grossesse pour ma deuxième fille, pour des raisons de santé mentale vu les risques qui m’avaient été annoncés pour mon accouchement et qui a survecu aux hauts et bas de mon envie d’écrire et de cuisiner et qui survit, avec son graphisme très vintage à la concurrence des vidéos au temp de plus en plus réduit que je peux lui dédier à cause du travail, aux mois d’abandon pour absence de motivation, au fait de n’avoir pas de compte Insta lié et à toute une série de circonstances adverses qui pourraient faire qu’il s’arrête 🙂

Lire la suite

Publié dans Pizza | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Salade d’oranges et descente alimentaire pre-jeûne

Ma semaine de jeûne annuelle est en train de s’approcher, c’est aussi pour cela que dans le mois prochain vous verrez surtout des recettes végétariennes et des salades sur le blog (sauf ce délicieux poulet cuit à baisse température et ce gâteau au citron qui traînent dans mon ‘à publier’ depuis quelques temps et que je n’ai jamais le temps de finir d’écrire). Le jeûne demande une période dite de ‘descente alimentaire’ dans laquelle on élimine, petit à petit, tous les aliments, pour finir avec deux jours où on mange que des fruits mais surtout des légumes crus. J’en suis désormais à mon troisième jeûne et c’est un moment que j’attends avec impatience et en même temps l’appréhende un peu. Je sais plus ou moins le processus que je vais traverser, ici vous pouvez lire mon article post premier jeûne et en même temps je sais aussi qu’il n’y a pas de standard et que chaque fois ça peut être différent. L’endroit dans lequel je me rend pour ma semaine annuelle est, depuis trois ans, toujours le même. J’y arrive avec trois heures de train, dans lesquelles je consomme aussi mon dernier repas. Le rituel prévoit que ce repas soit composé d’une salade de carottes, d’une tasse d’ananas et d’une salade verte mélangée. Pendant que je le consomme sur le train je goûte chaque bouchée en sachant que pendant 7 jours je n’aurais plus quelque chose de solide à mâcher mais que de l’eau. Et aussi que, à la fin de la semaine, la cérémonie de rupture de jeûne va être une jouissance absolue et un festival de nouvelles nuances et saveurs que je vais apercevoir, bien plus que maintenant. Pendant un certain moment en fait, une fois le jeûne fini, mes papilles deviennent très sensibles et cela est un des effets que je préfère, car ça me permet d’apprécier bien plus la nourriture. Les goûts aussi changent. Ce qui maintenant me manque le plus, en particulier les charcuteries et les gâteaux deviennent, pendant un certain moment, la dernière des choses de laquelle j’ai envie. Quand le jeûne se termine je me découvre en fait très gourmande plutôt de salades, de fruits crus, de vinaigre de pommes (ben oui, c’est bizarre!!). La salade de la recette, j’en suis sure, va être une des choses que je vais rêver pendant cette semaine extraordinaire que je m’apprête à vivre!

Lire la suite

Publié dans Accompagnement | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Légumes rôtis entre hiver et printemps

Rien à ajouter en plus du titre, en ce moment les légumes sont très variés et la tentation de mélanger les saveurs très forte :-).

Ingrédients

  • une vingtaine d’asperges verts
  • deux carottes
  • un poireau
  • huile d’olive, sel, poivre du moulin
  1. Couper les carottes en bâtonnets, enlever la partie fibreuse des asperges, les mettre dans un bol avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive et bien mélanger pour induire les légumes. Les poser sur une plaque à four, donner quelques tours de moulin de sel et les mettre à cuire à 180°
  2. Couper le poireau en lamelles fines, en arrivant bien hauts dans la partie verte. Dans une poêle mettre une cuillère à soupe d’huile d’olive, faire chauffer et mettre les lamelles de poireaux à cuire pendant 5 minutes à feu assez vif. Saler et continuer à cuire encore quelques minutes.
  3. Prendre les poireaux et les distribuer sur les légumes qui sont en train de rôtir. Laisser cuire encore jusqu’à quand les carottes seront bien fondantes.
  4. Servir tiède ou froide, en donnant avant quelques tours de moulin de poivre.

 

 

 

Publié dans Accompagnement | Tagué , , , | 3 commentaires