Sauce aux tentacules de calamars entre Pays Basques et Hongrie

Je suis en vacances, depuis quelques jours,  à Budapest, avec ma famille. Nous sommes logés dans un joli appartement juste à côté du marché de Pest, qui est drôlement ressemblant aux hospices de Beaune et qui a été dessiné par Gustave Eiffel.   Bien sur nous avons goûté pas mal de nourriture Hongroise, en particulier les filles ont été très contentes de retrouver les petits cheminées qu’elles avaient découverts à Prague, les trdlo  (que j’ai bien sur refait tout de suite après mon voyage),  qu’ici s’appellent kürtőskalács , mais nous avons aussi cuisiné avec les réduits moyens de notre mini-cuisine. Au marché du poisson j’ai donc acheté quelque chose que normalement je regarde avec suspect sur nos marchés, les tentacules de calamars et j’ai été très contente de l’avoir fait. Je les ai cuits exactement comme s’il s’agissait de poulpe (voir tous les détails pour une parfaite cuisson sur ce billet) . Normalement je n’aime pas du tout les sauces pour pâte au poisson avec de la tomate, je préfère de loin quand c’est « blanc ». La j’ai voulu faire l’expérience, peut être à cause de tout le rouge paprika que je voie autour de moi, d’une sauce bien savoureuse et elle était vraiment remarquable : un vague souvenir des saveurs des Pays Basques avec un brin de Hongrie.

La ville est vraiment extraordinaire : les lumières nordiques ambrés, le Danube et ses ponts, les collines aux couleurs d’automne, les grands boulevards haussmanniens,  les odeurs d’épices fortes et de saucisses fumées,  cet aire d’est Europe qui me fascine et me capture à chaque fois…

Ingrédients  (4 personnes)

  • 1 kg de tentacules de calamar
  • 4 gousses d’ail
  • 1 poignée de persil hachés
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 boite de tomates passés
  • sel, poivre, une pincée de paprika
  • 350 grammes de pâtes (pour nous Gobbetti)
  1. Mettre les tentacules de calamars dans une poêle pour laquelle vous avez un couvercle qui peut bien la fermer. Laissez-les cuire, sans eau, à feu au début moyen et après bas, pendant cinquante minutes. Ne rajoutez rien, les tentacules vont très vite rendre beaucoup d’eau, ils vont donc cuire dans leurs eaux et devenir bien tendres. Surtout n’ouvrez jamais le couvercle et laissez les refroidir dans leur eau, jusqu’à quand ils seront vraiment froids.
  2. Prenez les tentacules froids et coupez-les en rondelles.
  3. Dans une poêle anti adhérente mettez l’huile d’olive. Hacher l’ail, le mélanger avec le persil haché et le mettre à revenir dans l’huile. Jeter les rondelles de tentacules de calamars dans l’huile, laisser revenir quelques minutes. Ajouter la boite de tomates, la paprika, bien mélanger et laisser cuire à feu très doux pendant environ 45 minutes.
  4. Cependant mettre une casserole pleine d’eau à bouillir. Quand l’eau frémit, saler avec du gros sel, mettre les pâtes à cuire en suivant les temps de cuisson indiqués sur le paquet moins 30 secondes. Garder quelques cuillères de l’eau de cuisson
  5. égoutter les pâtes, les transférer dans la poêle de la sauce, ajouter les quelques cuillères que vous aurez gardé de l’eau de cuisson, bien mélanger et laisser sur le feu encore 30 secondes tout en melangeant.
  6. Servir bien chaud, en donnant quelques tours de poivre sur l’assiette.
Publicités
Cet article, publié dans Pasta, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sauce aux tentacules de calamars entre Pays Basques et Hongrie

  1. roijoyeux dit :

    Des belles vacances !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.