Cassone farci à la mozzarella et tomate #confinement 6

Je suis consciente que j’avais publié assez récemment des cassoni romagnoli qui rassemblaient beaucoup à ceci mais la nouveauté ici est que, dans notre prison de ces jours, je n’ai pas du saindoux et je crains que je ne vais pas en avoir pendant beaucoup de semaines. Je ne vais pas surement donc faire un plat napolitain que j’aurais bien aimé cuisiner pour Pâques, le casatiello, car sans saindoux il n’a pas de sens mais j’ai trouvé une recette parfaite pour la piadina ou piada ou cassoni (dans le cas qu’elle soit fourrée) romagnolo. Donc la vraie différence entre ceci et l’autre c’est dans l’emploie de l’huile d’olive à la place du saindoux, ce qui la rend, en plus, adaptée aussi pour les végétariens et végétariennes, mais pas pour les vegans car il y a quand même une partie de lait dedans. La premiere bouchée a produit un immédiat effet madeleine de Proust pour moi. Je me suis retrouvée très vite à la sortie d’une plage de ma Riviera, dans la pinède, avec les arômes du piadinaro qui arrivent à mes narines. J’ai vu le kiosque à rayures blanches et rouges, le « testo » sur lequel les piade sont cuites, les gestes précis des personnes qui le font, l’attente sous le soleil et le cassone qui arrive dans les mains, les premières bouchées qui font dégouliner le tomate et le lait de la mozza. Ca n’a pas duré longtemps, la réalité est très vite arrivée…beaucoup de temps va passer avant que je puisse revoir l’Italie, ma mère, mon frère et sa famille, mes amis…beaucoup de temps va passer avant que je puisse revoir la mer…et cette insouciance et sérénité d’avant, est-ce que nous allons pouvoir la retrouver un jour?

Ingrédients (10 cassoni)

  • 700 grammes de farine 0 (non mais je rigole, de ce temps prenez celle que vous vous trouvez dans le placard, les finesses sur les farines on les laisse pour après)
  • 100 grammes d’eau
  • 140 grammes de lait
  • 200 grammes d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la farce

  • mozzarella (300 grammes)
  • tomate concassé (pour moi j’ai trouvé du Mutti, je suis contente!!)

Si non alternatives pour les fourrer: ricotta et épinards, mozzarella et jambon, saucisse et scamorza, chèvre épinards, saumon Philadelphia…

  1. Travailler au robot ou à la main tous les ingrédients pour obtenir une boule lisse, en ajustant éventuellement l’eau et la farine
  2. Laisser reposer 30 minutes.
  3. Diviser la boule en 10 plus petites boules. Les baisser une à une avec un rouleau à pâtisserie. Fourrer la moitié avec la farce de votre choix, clôturer à l’aide d’une fourchette comme si c’était un grand ravioli
  4. Chauffer une poêle antiaderente. Commencer à cuire les cassoni, en faisant bien attention que la farce ne sort. Cuire plus ou moins trois minutes par part. A la fin cuire la côte en mettant le cassone en vertical dans la poêle.
  5. Servir aussitôt.

 

 

Cet article, publié dans Italie, Plat principal, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Cassone farci à la mozzarella et tomate #confinement 6

  1. carrara dit :

    je connais calzone mais pas cassone !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Calzoni au levain #Confinement 17 | La tête dans le panier : Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.