Ravioli à la bourrache #Confinement 38

La bourrache est arrivée dans notre jardin on ne sait pas comment. Est-ce qu’on l’a nous mêmes plantée? ou bien est-elle arrivée spontanément, emmenée par le vent ou mélangée à d’autres graines? Le fait est qu’elle est extrêmement jolie, elle plait bien aux abeilles et donc on la laisse squatter les fèves – je sens que vous allez avoir des nouvelles de ces fèves, dans les jours qui viennent – tranquille, ou bien, on la laissait squatter les fèves car j’ai découvert, dans l’ordre : que les fleurs sont comestibles, et, comme vous le savez, j’ai déjà trouvé une façon de les utiliser en salade, mais hélas pour la pauvre bourrache j’ai aussi découvert que les feuilles aussi se mangent. J’ai donc compris que cette bonne odeur de concombre que je ressentais en l’approchant, indique qu’on peut l’utiliser en cuisine. Gourmande comme je suis, en ce moment, d’herbes sauvages, voir toutes mes recettes de confinement aux orties, j’ai voulu tout de suite l’essayer dans des « tortelli », en français, ravioli. En ce moment, si vous avez des champs autour de vous, vous la trouverez en grande quantité! Il vaut mieux la cueillir avec des gants, car ses feuilles sont presque piquantes et désagréables au toucher. Les fleurs sont très délicats, il faudra donc une petite boîte si vous voulez qu’ils fassent une très belle figure sur vos tortelli.

Ingrédients (4 personnes, environ 7 tortelli par personne)

Pour la pâte

  • 300 grammes de farine
  • 3 œufs

Pour la farce

  • 250 grammes de ricotta
  • 50 grammes de pecorino romain râpé
  • 50 grammes de parmesan râpé
  • environ 600 grammes de feuilles de bourrache (moi j’en ai cueilli un grand bol)
  • une gousse d’ail
  • huile d’olive vierge extra

Pour la sauce

  • une vingtaine de feuilles de sauge
  • 40 grammes de beurre salé
  • parmesan
  • une vingtaine de fleurs de bourrache
  1. Dans une poêle faire suer l’ail avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter les feuilles de bourrache bien lavées, saler légèrement, couvrir, laisser aller pendant 5 minutes à feu bas. Enlever le couvercle et laisser s’évaporer pendant encore deux ou trois minutes. Bien égoutter la bourrache, et, à l’aide des ciseaux, la couper assez fine (évitez le robot qui la réduirait en bouille). Faire refroidir et réserver
  2. Faire la farce. Dans un bol travailler la ricotta, le parmesan, le pecorino, ajouter la bourrache cuite et bien coupée. Régler le sel.
  3. Faire la pâte. Dans un bol mettre la farine, faire un trou au milieu et mettre les oeufs. Travailler avec les mains pour obtenir une boule lisse. Laisser reposer la boule sur le plan de travail, couverte du bol, pendant 30 minutes. A la fin de ce temps la reprendre et la baisser très fine. Si vous avez une machine à pâte, par exemple, Imperia, n’arrivez pas au dernier trou, mais arrêtez vous plutôt à l’avant dernier, car la pâte à tortelli si elle est trop fine elle n’arrive pas à soutenir l’humidité de la farce.
  4. Composer les ravioli. Couper votre pâte en lanières. Si vous l’avez tirée à la main vous allez avoir beaucoup de « déchets » mais dans les prochains jours je vais vous montrer le super joli truc que j’ai fait, à la fois avec les déchets de farce et avec ceux de pâte, il s’agit juste d’attendre un ou deux jours 🙂 . Prenez vos lanières, hautes environ 7 centimètres, pliez-les en deux, posez sur la partie en bas des petits tas de farce, en les distanciant environ 5 centimètres. Voir photo
  5. A l’aide de l’outil pour fermer les ravioli, fermer chaque raviolo en pressant bien avec les doigts pour bien les clôturer, si non ils vont s’ouvrir en cuisant. Réserver au frigo, bien distanciés et sur un plan fariné si vous ne les cuisez pas tous.
  6. Faire la sauce. Dans une grande poêle mettre le beurre et la sauge, laisser aller quelques minutes.
  7. Cependant faire bouillir abondante eau salée dans une grande casserole. Verser les ravioli dedans et au fur et à mesure qu’ils remontent à la surface, les enlever à l’aide d’un écumoire et les poser dans la poêle avec le beurre chaud et la sauge, en les induisant de sauce.  Poser 6 ou 7 raviolis dans chaque plat de service, verser la crème de beurre qui reste dans la poêle, parsemer de parmesan, décorer avec quelques fleurs de bourrache, servir aussitôt.

 

Cet article, publié dans Pasta, Plat principal, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Ravioli à la bourrache #Confinement 38

  1. Bonjour, merci pour ce partage, on doit encore attendre un peu pour la bourrache (en Slovaquie elle n’est pas encore en fleur). Bonne journée ☺️

    Aimé par 1 personne

  2. Wow dix jours déjà ! On a hâte de faire des recettes avec, de plus c’est tellement joli dans l’assiette 😊

    Aimé par 1 personne

  3. Claudia - SE4 dit :

    J’aime la bourrache, c’est aussi une de mes plantes préférées et ses fleurs sont jolies

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Flan à la bourrache #Confinement 39 | La tête dans le panier : Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

  5. Ping : Cuisiner les restes : Chiffons de pâtes au pesto déstructuré #Confinement 40 | La tête dans le panier : Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.