I panzerotti (ravioli frits mozza et tomate) di Luini

Luini c’est un tout petit magasin, dans une ruelle piétonne au centre de Milan, tout près du Duomo. Dès qu’on quitte le Corso Vittorio Emanuele et on s’achemine sur la Via Santa Radegonda il y a plusieurs choses qui frappent : une longue queue, souvent des centaines de mètres, des gens de tous les genres qui attendent. Un nombre considérable de personnes qui, avec une aire extasiée, mangent, assis sur le trottoir. Et finalement, un parfum qui arrive aux narines et qui va directement à l’estomac, en rendant l’attente un long délicieux supplice parce que, naturellement, chez Luini on y va super affamé. Quand, en fin on arrive au magasin, il faut faire super vite parce que le service est très…hum, appelons-le spartiate, pas le temps de flâner, les vendeuses sont assez agressives avec ces qui sont indécis et on perd facilement son tour, car les gens qui suivent font très vite à s’insinuer dans le doute et à prendre la place. Donc si vous y allez il vaut mieux avoir les idées claires…J’ai habité à Milan six ans et pendant ma permanence j’ai visité assez souvent Luini mais je n’ai jamais rien goûté d’autre que les fameux « panzerotti mozzarella e pomodoro » (mozza et tomate); Matthieu, qui était encore très loin de devenir mon mari, quant il venait me voir de Bristol, a réussi à en goûter aussi avec du ricotta et des épinards, mais apparemment ces qui restent imbattable sont ceux que je vais vous présenter. La recette je l’ai trouvée sur ce blog et l’histoire que la fille raconte est très drôle…la recette est bien sur un secret de la famille Luini, mais elle, en vraie détective gastronomique, avec pas mal d’insistance, elle a réussi à se faire montrer la liste des ingrédients, gardé au secret dans un cahier en magasin. Par la, en professionnelle telle qu’elle est, elle a très vite compris comment les mélanger et les quantités à utiliser et elle a fait des expériences. Quand je les ai faits j’ai eu un de mes moments « panzerotto de Proust » : même saveur, même aspect, même parfum…mes filles ont pu goûter un petit morceau de Milan sur leur table et bien sur elles ont adoré. Si vous ne connaissez pas cette spécialité du street food du sud Italie (ben oui, c’est du sud, mais les meilleurs en absolu que j’ai goûté sont ces de Luini…et je vous assure que au sud j’en ai goûté beaucoup!) faites-la sans crainte…la saveur est inégalable et on devienne très vite accro.

Panzerotti di Luini I panzerotti di Luini

panzerotti-luini

Ingrédients (pour une quinzaine de panzerotti)

  • 400 grammes de farine Manitoba
  • 100 grammes d’eau tiède
  • 100 grammes de lait
  • 25 grammes de saindoux
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1 cuillère à soupe de miel d’acacia
  • 20 grammes de levure boulangère
  • tomates concassés pour farcir
  • mozzarella
  • origan
  • un litre d’huile d’arachides pour frire

Briser la levure et le sucre dans un bol rempli de l’eau chaude. Couvrir et laisser reposer quelques minutes. Mettre la farine sur le plan de travail , faire une fontaine au milieu, ajouter le lait et pétrir. A ce point ajouter le sel, le saindoux, le miel et pétrir énergiquement pendant une dizaine de minutes. La pâte doit être homogène, souple et elle ne doit pas se coller au plan de travail, éventuellement régler l’eau ou la farine.  Former une boule et la mettre dans un bol au fond fariné, couvrir et laisser redoubler de volume pendant environ une heure trente. Préparer la farce. Couper la mozzarella en petits cubes, assaisonner les tomates concassés en boite avec de l’huile vierge extra, du sel, de l’origan. Reprendre la boule à la fin du temps et la baisser en rectangle d’environ 5 millimètres.

IMG_5725
Maintenant commencer à faire des petits tas de tomate et de mozzarella sur une des côtés, comme quand vous faites des « vrais » ravioli. Couvrez ces petits tas avec la pâte, comme dans la figure.

IMG_5733

Coupez maintenant avec l’outil pour couper les raviolis, en formant les panzerotti (faites bien attention à la fermeture des côtes, comme vous pouvez le voir, les miens ils ne sont pas tous bien fermés mais en cuisant ça été moins grave de ce que je pensais question sortie de la farce…). N’hésitez pas à retravailler les restes de pâte, il est plus difficile car le gluten se « réveille » et la pâte est de plus en plus élastique, mais il reste quand même possible 🙂

IMG_5738

Laisser reposer les panzerotti encore environ une heure quand vous les aurez coupés. Après commencez à faire frire l’huile dans une poêle. Les panzerotti sont a frire en « friture haute », donc ils doivent flotter dans l’huile. Quand ils sont bien dorés sur les deux côtés sortez-les, mettez à sécher sur un papier pour friture et servez aussitôt, bien chaud.

IMG_5743

Publicités
Cet article, publié dans Apéro, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour I panzerotti (ravioli frits mozza et tomate) di Luini

  1. FAURE dit :

    Bonjour,
    J’ai découvert les fameux Panzerotti de chez Luini au mois de Mai lors d’un week-end à Milan, et depuis je rêve d’en manger à nouveau. En attendant de pouvoir y retourner, je vais tester votre recette 😉
    Par contre, j’avais préféré la cuisson Al Forno ; pensez-vous que la recette soit la même ?

    J'aime

    • silviagollini dit :

      Je ne saurais pas vous dire, je n’ai pas testé. . Ce que je sais par sûre c’est que cette recette est celle que j’ai testé qui s’approche la plus des délicieux panzerotti frits. ..mais vous m’avez mis la pouce à l’oreille je vais tester! Par contre s’ils sont frits à la bonne température et en friture « haute » ils absorbent pas trop d’huile incroyable mais vrai 🙂

      J'aime

    • silviagollini dit :

      Je ne sais pas vous dire pour le four jamais testé mais je vais essayer je suis maintenant curieuse par contre ils n’absorbent pas beaucoup d’huile si la friture est en huile haute et la température est bonne ! Vous verrez ils sont super et la recette la plus similaire à celle du fameux Luini que j’ai jamais testé!

      J'aime

  2. FAURE dit :

    Jevais essayer et je vous dirai ça 😉
    Le plus dur maintenant va être de trouver la farine Manitoba

    J'aime

    • silviagollini dit :

      a carrefour ils vendent une « farine à pizza » qui est assez forte. En fait ici Manitoba n’est pas strictement nécessaire…par contre elle l’est quand les temps de pousse sont long parce que les farines à W faible ne tiennent pas sur la logeur. Si vous etes à Paris et vous voulez absolument de la Manitoba Alessandra Pierini de l’épicerie RAP (dans le 9eme) elle en a par sur! Faites moi savoir si ca a bien marché s’il vous plait!!! bon courage

      J'aime

  3. FAURE dit :

    Je suis loin de Paris (dans la Drôme!) donc pas sur de trouver de la Manibota. Je vais donc tester la farine à pizza. Je vous tiens au courant dès que j’aurais testée cette recette 😉

    J'aime

  4. FAURE dit :

    Encore une question : il faut de la mozza particulière ?

    J'aime

  5. Lydie dit :

    Testé et approuvé ! Luini n’a qu’à bien se tenir…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.