Cuisses de poulet aux oignons, citron et épices

Je ne l’ai pas mis dans le titre mais j’avoue, I did it again, c’est encore du Ottolenghi et je risque d’apparaitre un peu monomaniaque. La faute c’est à ses livres de cuisine où les photos donnent envie de tout refaire, à l’utilisation de ces épices inusuelles, que je ne connaissais pas avant d’expérimenter sa cuisine, à l’utilisation massive de légumes, qui donnent à chaque plat une atmosphère inébriante, décalée, riche. Les recettes sont en plus très bien décrites, précises, avec abondance d’explications ce qui fait que, par rapport à des livres de cuisine que si, j’adore mais qui n’ont pas ces caractéristiques, je les fais avec un plaisir inouï. Des lectrices et lecteurs m’ont écrit pour me demander où on trouve le zaatar et le sumac, je ne sais pas vous dire malheureusement où les trouver « en physique » (peut être Rominger à Paris?), moi je les achète on line et jusqu’ici tout c’est bien passé. Je vous laisse avec ces cuisses de poulet qui me redonnent envie seulement à regarder la photo de les refaire très vite, même pour avoir la maison remplie des parfums différents qu’elles dégagent pendant leur cuisson…slurp!!

Recette tiré du livre « Ottolenghi – Le Cookbook »

Ingrédients (6 personnes)

  • 6 cuisses de poulet bio
  • 2 oignons en tranches fines
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • 1/2 verre d’huile d’olive vierge extra
  • 1 c.a.c. et 1/2 de quatre épices
  • 1 c.a.c. de cannelle en poudre
  • 1 c.a.s de sumac
  • 2 c.a.s de zaatar
  • 1 citron bio coupé en tranches fines
  • 20 centilitres de bouillon de volaille
  • sel, poivre
  1. Dans un grand saladier mélanger les oignons, l’ail, l’huile d’olive, les épices, le citron, le bouillon, 1 cuillère à café et demi de sel, le poivre. Laisser mariner toute une nuit. 
  2. Préchauffer le four 200°. Transférer les cuisses de poulet et sa marinade dans un grand plat allant au four, avec les morceaux bien espacés. Disposez les cuisses côté peau vers le haut. Parsemer encore de zaatar et d’oignons et enfourner pendant 40/45 minutes (selon le volume des cuisses de poulet, les miennes étaient assez grosses). Le poulet doit être bien coloré. 
  3. Dans la recette originale il y avait aussi des pignons de pin revenus à la poêle avec du beurre que je n’ai pas mis. 
  4. Disposez le poulet chaud dans un plat, parsemez de persil et servez aussitôt. 
Cet article, publié dans Plat principal, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.