Mikado avec excès de levain #Confinement 22

La série des biscuits industriels faits maison continue!! en fait après les Ritz avec les filles nous y avons pris du goût et nous avons pensé que les Mikado auraient été une promenade facile. Mais pas du tout!! Donc nous sommes parties à la chasse de la recette et apparemment nous en avions trouvée une qui pouvait convenir. Non non non…la base était de la pâte à biscuit. On a tout fait pour la faire sortir de la poche à douille, on a décidé que c’était contraire aux lois de la physique, on a cherché de la travailler avec les mains, on est en fin arrivées à produire des semblant de bâtonnets qu’on a mis au four et la, à la sortie, mauvaise surprise, les bâtonnets étaient devenus des espèces de baton de glace inutilisables même pas en tant que biscuits pour le petit déj.  Après une nuit à penser à cela (non je n’ai pas pensé que à cela, c’est aussi le commissaire Gamache qui m’empêche de dormir car je veux toujours en savoir plus…et non, je n’ai pas fait une faute, le commissaire Quebecois s’appelle bien Gamache et pas Ganache comme mon correcteur me suggère et je vous conseille chaudement les livres de Louise Penny qui sont passionnants!) donc je disais après cette nuit une idée m’est venue : en fait la saveur des Mikados, une fois qu’on a léché tout le chocolat (coupable!) , n’est pas exactement celle d’un sablé comme dans cette recette que j’avais trouvée, mais plus similaire à quelque chose de plus simple, comme par exemple un grissini légèrement sucré. Donc avec les filles nous sommes revenues à la rescousse et nous sommes parties, cette fois ci, par une pâte presque à grissini à la quelle, à la place du sel, j’ai ajouté du sucre et du miel. Pratiquement nous avons pris un morceaux grand comme un poignet d’un enfant de la pâte des grissinis d’hier, avant ajout du sel, et nous y avons ajouté une cuillère à soupe de sucre (en plus du miel total qui était déjà dans la pâte. Le résultat est surprenant et très similaire aux fameux Mikados…certes, comme pour les Ritz, cette délicieuse saveur industrielle n’est pas la…chose qui n’a pas empêche une disparition subite des biscuits pour le goûter.

Ingrédients (une vingtaine de Mikados)

  • une poignée de la pâte a grissini de hier, avant ajout de sel
  • une cuillère à café bien remplie de sucre
  • 70 grammes de chocolat noir fondu avec une cuillère à café d’huile de tournesol
  1.  Prélever des petites quantités de pâte et les rouler très fines avec les palmes des mains. Les poser sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé
  2. Cuire pendant 10 minutes (pas plus, ils ont tendance à brûler très facilement!
  3. Une fois refroidis plonger dans le chocolat noir fondu avec une cuillère à café d’huile de tournesol
  4. Le refroidissement est un gros problèmes. J’ai mis les miens dans un bol bas rempli d’avoine et cela a assez bien marché pour favoriser le séchage sans qu’ils se ruines sur un côté. Mais ça été un vrai casse tête, si vous avez des meilleures idées elles sont les bien venues!!
Cet article, publié dans Gouter, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mikado avec excès de levain #Confinement 22

  1. Farida Hakim dit :

    Est-ce que tu as essayé de ne pas mettre l’huile? Je croisque, de cette façon, le chocolat devrait s’épaissir beaucoup plus facilement 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.