La lasagne vegan et dissidante à la béchamel de chou fleur, épinards, potimarron

Des lasagne insolites j’en ai déjà faites plusieurs…et dire que ma ville d’origine, toute proche de Bologne, c’est en plein milieu d’une terre de jouissance pour tous les sens, de gens qui aiment vivre et qui en témoignent en continuation, sans limitation et sans compromis. Une terre où le porc et ses produits (mortadella, jambon, culatello, coppa, ciccioli, lard et toutes autres délices…) règnent dans la cuisine et sur la table.  C’est donc très difficile pour moi de penser à des lasagnes différentes des inimitables lasagne de la mamma et même à des lasagne qui seraient complètement végétariennes voir même vegans. Il se trouve que dans la semaine où je les ai faites j’avais vu, d’affiliés, deux films, « Demain » et « Avant le déluge », qui m’ont bien fait réfléchir sur la consommation de viande et les problèmes qu’elle créé pour la planète…J’avais envie de tenter des nouvelles pistes plus en cohérence avec ce que je venais de voir et le choc que ces films a produit en moi. Le défi était de réussir une lasagne qui ne me fasse pas regretter celles de ma terre, en tenant ensemble le goût et la durabilité. Et bien, cette lasagne est super et malgré le porc que je pense avoir dans mon ADN, elle ne m’a pas fait regretter les autres…elle est différente bien sur mais le goût est la 🙂

lasagna-vegan-2edited

La lasagne vegan et dissidente à la béchamel de chou fleur, épinards, potimarron

Ingrédients (8/10 personnes)

Pour la pâte

  • 300 grammes de farine
  • 3 oeufs moyens

Pour la farce

  • un potimarron moyen
  • 1 kilo d’épinards
  • 2 échalotes
  • 1 poignée de pignons de pin
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon rouge
  • 100 grammes de parmesan râpé
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre du moulin

Pour la béchamel de chou-fleur

  • un chou fleur
  • 5 gousses d’ail
  • un bon verre de lait (crème d’avoine si vous voulez faire vegan)
  • 20 grammes de beurre (huile d’olive si vous voulez faire vegan)
  • 1,5 litres d’eau
  • sel, poivre, noix de muscade

 

  1. Faire les pâtes. Mettre la farine sur un plan, faire une fontaine, rompre les œufs dedans et travailler jusqu’à obtention d’une boule lisse. Couvrir avec un bol pendant une demie heure. Fini ce temps prendre un rouleau à pâtisserie et baisser la pâte sur une épaisseur d’environ 1 mm. (si non faites-la à la machine jusqu’à l’avant dernier trou). Couper maintenant les pâtes en carreaux d’environ 10 x 15.
  2. Pendant que les pâtes reposent, mettre le potimarron entier au four à cuire à 180° pendant environ une demie heure. Vous saurez qu’il est cuit quand un cure-dent rentrera sans peine dans la chair. Sortez-le, coupez-le à moitié, enlever les pépins et les filaments et en faire des tranches d’épaisseur d’environ 1 centimètre, sans retirer la peau qui est comestible. Laisser refroidir et réserver.
  3. Cuire les épinards à la vapeur pendant 5 minutes. Les égoutter après très bien, en pressant bien pour que la plupart de l’eau puisse sortir.
  4. Faire maintenant la béchamel de chou-fleur. Prendre le chou fleur et en détacher les fleurs. Faire bouillir l’eau et le cuire pendant une dizaine de minutes. éteindre le feu sans égoutter. Faire revenir les 5 gousses d’ail hachées dans du beurre (de l’huile pour faire vegan) sans le faire colorer. Réserver. Avec une écumoire enlever le chou fleur de son eau et le transférer dans le bol du mixer. Ajouter un bon verre de l’eau de cuisson, l’ail revenu et son beurre (ou huile), le lait (ou crème d’avoine), le sel, le poivre, la noix de muscade et bien travailler au mixer pour obtenir une crème lisse. Réserver au frigo.
  5.  Hacher les échalotes et la gousse d’ail, mettre le tout dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Laisser aller quelques minutes, ajouter les épinards à sauter pendant deux minutes; régler le sel et le poivre, retirer du feu et laisser refroidir.
  6. Rôtir les pignons de pin, en les mettant sur le feu dans une poêle anti-adhérente pendant quelques minutes (vous sentirez une odeur délicieuse se répandre, et bien c’est l’heure d’éteindre le feu 🙂
  7. Mettre une grande casserole d’eau salée sur le feu. Quand l’eau est bouillonnante commencer à cuire les lanières de pâtes (chacune pendant quelques minutes). Attention, dans la casserole et une fois sortie elles ont tendance à se coller, égouttez-les bien et réservez-les sur une surface lisse légèrement huilée.
  8. Composer maintenant votre lasagna. Bien huiler le fond d’un grand plat allant au four. Poser une couche de lanière de pâtes cuites. Étaler une bonne couche de béchamel de chou-fleur, poser dessous les tranches de potimarron. Parsemer de parmesan. Poser une autre couche de lanières cuites de pâtes. Étaler encore de la béchamel, poser les épinards cuits et parsemer de pignons de pin. Parsemer encore d’un peu de parmesan. Finir avec une dernière couche de pâtes, étaler encore de la sauce béchamel, parsemer abondamment de parmesan. Passer au four à 180° pendant 15 minutes, plus 5 sous le grill pour bien faire gratiner pour produire une belle croûte. Servir bien chaud.
Cet article, publié dans Pates, Plat principal, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La lasagne vegan et dissidante à la béchamel de chou fleur, épinards, potimarron

  1. antivegan dit :

    Bonjour,
    pourquoi « vegan » ? Les vegans sont des extrémistes prédateurs de nos animaux domestiques ; abeilles, chevaux de trait et de monte, chiens de traineaux et d’avalanche … adieu veaux, vaches, cochons, couvées, lapins et agneaux dans nos près et cours de ferme.
    Utilisez de préférence les termes « végétariens » ou « végétaliens ».
    Merci

    J'aime

    • silviagollini dit :

      Bonjour je ne suis pas d’accord…Vegans en soi ne veut pas dire extrémiste, même s’il y en a qui sont assez extrêmes dans leur styles et dans leur propos mais pas la majorité. Vegans est différent de végétarien car justement dans la cuisine il n’y a aucun produit de provenance animale. De cette lasagna justement j’ai fait une version végétarienne (beurre et lait presents) mais aussi une version vegan (huile d’olive et crème d’avoine ) qui est bien meilleure et étonnamment goûteuse.

      J'aime

    • silviagollini dit :

      Par contre excusez moi mais votre pseudo « antivegan » je le trouve très adapté à solliciter la polarisation et la radicalisation de la partie contre laquelle vous êtes « anti »…je pense que si vous vous présentez ainsi, pour l’autre « cöté » va être bien difficile de dialoguer et beaucoup plus facile de devenir rigide

      J'aime

  2. antivegan dit :

    j’ai essayé ; il n’y a aucun dialogue possible avec ses extrèmistre qui pense que le miel est de l’exploitation animale, comme les huitres, les chevaux etc, etc …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.