Pain surprise salé

Cette recette m’a été suggérée par mon ami Marco, qui l’a tirée du livre très cité sur ce blog et écrit par les fabuleuses Sorelle Simili de Bologne, « Pane e roba dolce ». La recette est une base de pâte avec laquelle vous pouvez faire, avec des variantes, d’excellents sandwichs mi- sucrés, des croissants (ces sortes de brioches italiennes qui ont la forme de croissants mais sont FONDAMENTALEMENT différentes) et, comme dans mon cas, un fantastique « panettone » salé à farcir pour l’apéritif. Une prémisse importante : pour chaque garniture, il faut DEUX tranches, pas une seule ! Alors pour une garniture parfaite, ne regardez pas ma photo car je me suis trompée…j’ai réparti les différentes garnitures sur toutes les tranches. En période de COVID, c’est génial car alors chaque invité est obligé de prendre une tranche pour tout goûter… mais justement, le but du panettone sucré est que tout le monde puisse utiliser les mini-portions ; pensez donc à faire deux fois plus de tranches que de garnitures. Autre conseil : comme vous pouvez le voir sur la photo, l’une de mes tranches est disgracieuse. Il y a un outil spécial pour faire des tranches égales, si vous êtes perfectionnistes et perfectionnistes achetez-le donc le résultat final sera plus agréable … Et sinon écrivez la recette, gardez-la, faites-la plusieurs fois, l’odeur qui se répand dans la maison pendant la cuisson est absolument divine et incontournable, le goût l’est aussi.

Ingrédients (2 pièces assez petites, réalisés dans des moules en papier pour panettone de 500 grammes chacune. La recette est parfaite pour 1 moule de 750 grammes)

  • 500 grammes de faine de force (Manitoba par exemples)
  • 250 grammes d’eau
  • 70 grammi olio extra ver
  1. Mélangez tous les ingrédients et laissez-les lever pendant environ 1 heure jusqu’à ce qu’ils aient doublé.
  2. Dégonflez la pâte et placez-la dans un moule à panettone en papier de 750 grammes (vous les trouvez chez plusieurs revendeurs sur le net)
  3. Laissez lever jusqu’à ce que la pâte atteigne le bord. Il faut déjà l’avoir mise sur la plaque que vous utiliserez pour la cuire au four, pour éviter de manier le moule en papier une fois que la pousse aura eu lieu, car la pâte est très délicate à ce moment la. 
  4. Allumez le four à 180°. Avant de mettre le pain surprise dans le four badigeonnez d’œuf légèrement battu.
  5. Mettez-le au four à 180° pendant 40 minutes (testez-le avec une longue brochette avant de le sortir).
  6. A la sortie du four passez le pain surprise cuite dans deux aiguilles à tricoter à peu près à mi-chemin et laissez-le refroidir, retourné, entre deux chaises. Je sais que c’est bizarre mais si vous ne voulez pas avoir un panettone ou pain surprise salé tout plat mieux vaut faire cela 🙂
  7. Lorsqu’il est très froid (je l’ai fait la veille), coupez-le en fines tranches. Attention, ne faites pas comme moi, chaque garniture nécessite deux tranches, mais j’ai fait une garniture pour chaque tranche, ce qui a obligé à se servir d’une tranche entière et non pas de petits triangles…mais bon, autour de la table personne ne s’est plainte, heureusement que nous n’étions que 4, alors chacun de nous a mangé un quart entier car nous ne pouvions plus séparer les triangles.
Cet article, publié dans Apéro, Entrée, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.