Aubergines rôties Ottolenghi et burrata

Ces aubergines je les ai refaites je ne sais plus combien de fois pendant l’été car elles sont une délice absolue, faciles à faire, elles peuvent être utilisés en apéro, en entré, en accompagnement. Il faut bien sur que les aubergines ne soient pas trop aqueuses; pour faire cela il y a la méthode traditionnelle, celle de les enduire de sel et les laisser sortir l’eau pendant quelques temps, si non en Provence je les laissais un après midi sous le soleil et elles perdaient l’eau sans besoin de sel avec un résultat beaucoup plus agréable au palais. 

Ingrédients

  • 3 belles aubergines
  • 2 gousses d’ail
  • un verre d’huile d’olive vierge extra
  • herbes vairées (ciboulette, coriandre, persil…)
  • graines variés ou pignons de pins (je les ai réalisés avec les deux, dans tous les cas ils sont importants pour donner la texture craquante en bouche en contraste avec le mou de l’aubergine)
  • sel et poivre
  • une burrata
  • 150 grammes d’anchois
  • ail et 20 grammes de câpres
  1. Couper les aubergines en rondelles d’environ 1,5 centimètre. Parsemer de gros sel et laisser une heure dans un passoir pour perdre l’eau. A la fin du temps les essorer et chercher d’enlever le plus que possible de sel (interdit bien sur de les passer sous l’eau 🙂 !) 
  2. Allumer le four à 200°.
  3. Mettre l’huile d’olive dans un verre, ajouter l’ail pressé, mélanger. A l’aide d’un pinceau badigeonner les deux faces de chaque rondelle d’aubergine pour qu’elles soient bien enduites d’huile. Poser ensuite les rondelles sur une grande plaque à four et les mettre dans le four pendant environ 35/40 minutes. Vérifier qu’elles soient bien cuites avant de les retirer du four. 
  4. Préparer l’anchoïade. Mixer les anchois (ou travailler avec le mortier et le pilon) avec l’ail et les câpres, éventuellement ajouter un peu d’huile pour obtenir une crème lisse pas trop liquide. Mettre la crème dans une saucière. 
  5. Disposer les rondelles dans un plat de service. Mettre la burrata au milieu. Parsemer d’herbes et de graines (voir si vous préférez les toaster avant ou nature), donner quelques tours de poivre, finir avec un filet d’huile d’olive, servir avec l’anchoïade à côté. 

Cet article, publié dans Accompagnement, Apéro, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Aubergines rôties Ottolenghi et burrata

  1. quoiquonmange dit :

    Ottolenghi a l’art et la manière de nous rendre addict aux recettes tentées… mais il y en a tant d’autres à explorer ! En tout cas, ce plat d’aubergines est fort alléchant, à tester bien évidemment.
    Belle journée. Viviane

    J'aime

    • Merci Viviane! je suis complètement d’accord, et j’ai des moments d’addiction totale où les seules choses que j’ai envie de cuisiner et de manger se trouvent dans ses livres…j’avais maintes fois cuisinés les aubergines roties mais dans sa recette il y a un mix de saveurs simple et en meme temps unique…et encore, je n’ai pas trouvé le Melfor qui aurait donné peut être encore un autre goût…Bonne rentrée!!!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.