Zuppa imperiale: la « minestra » réconfortante de Bologna

L’autre soir, il faisait froid et gris et l’Italie, surtout l’Émilie-Romagne, me manquait beaucoup. Cette année, pour la première fois, dans ma vie, dans laquelle j’ai toujours suivi la devise italienne « Noël avec les tiens, Pâques avec qui tu veux » et COVID oblige je ne serai pas dans ma ville natale et je ressens déjà de la nostalgie. Avec mes filles, nous sommes déjà en train de faire une liste de toutes les personnes, activités, choses qui nous manqueront au sujet du Noël italien… un exercice douloureux qui, je pense, fait partie du difficile processus de laisser aller l’idée que nous pouvons partir. Je disais, donc, qu’en ce jour gris et un peu triste, nous avons évoqué la « soupe impériale » de ma mère. Si vous avez eu la chance de vous promener dans les rues du centre de Bologne, dans les vitrines des épiceries de luxe, à côté des produits typiques, mortadelle, tortellini, tortelli, vous aurez certainement vu aussi ces petits dés, la soupe impériale. Dans ma famille, c’est un plat d’hiver typique et ma mère le prépare pour continuer à utiliser le bouillon des fêtes même les jours suivants, quand il ne reste plus l’ombre d’un tortellino. Il s’agit de préparer une sorte de gâteau aux œufs, parmesan et chapelure qui est ensuite cuit au four et découpé en petits carrés pour former une sorte de croûtons à cuire dans un bouillon. Dans la recette du grand auteur et chef italien Artusi, il y a un peu de farine de semoule, mais le goût final, je trouve honnêtement qu’il ne change pas beaucoup et j’ai préféré rester fidèle à la recette de mon cœur donc pas de semoule. Si vous avez envie de réaliser cette recette, vous toucherez à quelque chose d’authentique, au-delà de la triade spaghettis bolognaise, lasagna, risotto mais qui fait partie intégrante de la culture culinaire italienne et qui est très peu connus à l’étranger. Et vous vous offrirez un moment de dégustation vraiment magique !

Ingrédients (4 personnes)

    • 4 oeufs bio
    • 120 grammes de parmesan
    • 100 grammes de chapelure de pain
    • 20 grammes de farine 
    • 60 grammes de beurre fondu
    • une pincée de sel
    • quelques tours de noix de muscade si vous aimez
    • une grande casserole de bouillon (soit du vrai, fait avec la poule etc, si non un bon cube)
  1. Dans un bol mettre le parmesan râpe, la chapelure, et la farine. Faire une fontaine et mettre dedans le beurre fondu et les œufs. Mélanger bien pour obtenir comme une crème assez lisse. Regler le sel et les épices si vous avez décidé d’en mettre
  2. Allumer le four 180°. Mettre l’appareil dans un moule sur une hauteur d’environ 3 centimètres. Bien lisser avec une spatule pour que la surface et la hauteur soient régulières. 
  3. Mettre dans le four pendant 20/25 minutes (vérifier la cuisson avec un cure-dent). Sur la surface il doit y avoir une légère croute dorée qui s’est formée.
  4. Enlever du four, laisser refroidir et couper en petits dés.
  5. Faire bouillir du bouillon (avec le bouillon « sérieux » de viande c’est l’idéal. Nous on avaient seulement un cube mais la zuppa imperiale donne une saveur tellement délicieuse la où on la cuit que même le bouillon de cube prend une autre dimension :-).
  6. Plonger les dés de zuppa imperiale dans le bouillon et laisser cuire pendant 2/3 minutes (en fait ils doivent surtout bien s’imprégner de bouillon)
  7. Servir bien chaud pour un grand réconfort hivernal!!
Cet article, publié dans Plat principal, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Zuppa imperiale: la « minestra » réconfortante de Bologna

  1. Ariane dit :

    Ciao Silvia, merci pour ce bel article, cette soupe a l’air divinement bonne! Il me tarde de la tester car, à moi aussi, l’Italie manque beaucoup… 😦
    J’ai aussi adoré ton article sur les crostini avec les patates douces.
    Bref, beaucoup de cuisine en perspective.
    PS : si je peux me permettre une correction d’une traduction de l’italien vers le français « faire la preuve de cuisson » serait plus juste de dire « vérifier la cuisson »
    Après, ça a aussi son petit charme, quand on te lit! Bises à bientôt

    J'aime

    • Chère Ariane un grand grand merci pour ta correction, je vais modifier l’article tout de suite! Et je suis très heureuse que les recettes t’aient reconnectée à l’Italie, en ce moment la connexion gustative est plus simple que d’y aller 🙂 gros gros bisous et bon week end!

      J'aime

  2. Miam, merci, très bon week-end, louise salmone

    Aimé par 1 personne

  3. BREANT Annie dit :

    Bonjour Sylvia, merci pour cette merveilleuse recette de ZUPPA…… je l’ai réalisée hier, une merveille de goût et de simplicité. Il en reste pour aujourd’hui ….. miam miam !!!!!
    J’ai mis les petits cubes dans des assiettes chauffées et le bouillon par dessus. C’était trop bon.
    Je t’embrasse.
    Annie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.