Angelica des sœurs Simili, la brioche entre gâteau et ciambella

L’Angelica est l’un des délicieux gâteaux qui figurent dans le livre des mythiques Sœurs Simili de Bologne « Pane e roba dolce ». Si vous connaissez mon blog, vous avez déjà entendu parler d’elles à plusieurs reprises et, si vous voulez essayer beaucoup d’autres de leurs recettes, il suffit d’utiliser le moteur de recherche du blog avec la clé « Simili ». C’est une très bonne brioche qui ressemble un peu à une ciambella, en fait dans l’introduction du livre dans lequel est contenue la recette, « Pane e Roba Dolce », les deux sœurs appellent ce gâteau « ciambella faite à la machine ». À la maison, elle a durée l’espace de deux petits déjeuners, elle est facile à préparer, relativement rapide et peut être préparé le soir pour avoir un merveilleux petit déjeuner le lendemain matin. L’odeur qui se répand dans la maison pendant la cuisson est inestimable !

Ingrédients

Pour la préparation de la levure

  • 135 grammes de farine Manitoba
  • 13 grammes de levure de bière
  • 75 grammes d’eau
  • 1 cuillère à café de miel

Pour la pâte

  • 400 grammes de farine Manitoba
  • 120 grammes de sucre en poudre
  • 120 grammes de lait tiède
  • 120 grammes de beurre pommade
  • 3 jaunes d’œufs
  • 1 cuillère à café de sel

Pour le remplissage

  • 120 grammes de pepites de chocolat (raisins secs dans l’originale)
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger (pas présente dans l’originale)
  • Zestes de 2 oranges bio (peau d’oranges confites dans l’originale)
  • 50 grammes de beurre fondu

Pour le glaçage

  • 4 cuillères à soupe de sucre glace
  • 1 blanc d’oeuf
  1. Dans un bol, exécuter la préparation de la levure en mélangeant tous les ingrédients (préparation) en les travaillant jusqu’à obtenir une boule de pâte compacte. Laisser pousser dans le bol pendant environ 30/40 minutes, en le recouvrant d’un film.
  2. Versez dans un autre bol (ingrédients indiqués avec ‘pour la pâte’) la farine, le sucre, le sel, les jaunes d’œufs et le lait tiède et pétrissez-les, avant d’ajouter le beurre pommade. Pétrissez pendant quelques minutes, et ajoutez la pâte du point 1 (préparation) et continuez à pétrir jusqu’à quand elles ne se seront bien amalgamées. Continuer à pétrir jusqu’à quand votre pâte se détachera bien du bord du bol.
  3. Retournez la pâte sur une surface légèrement farinée et faites quelques plis, en laissant la fermeture en dessous. Remettez la pâte dans le bol légèrement beurré, couvrez et laissez reposer pendant environ une heure et demie (la pâte doit doubler).
  4. Sur une surface légèrement farinée, déposez maintenant votre pâte qui sera doux, parfumé et très détendu… une beauté !
  5. À l’aide du rouleau à pâtisserie, déroulez le tout dans un rectangle d’environ 30×40 et d’une épaisseur d’environ 2-3 mm.
  6. Badigeonnez la surface avec du beurre fondu et placez le chocolat, l’eau de fleur d’oranger et badigeonnez de beurre.
  7. (Regardez la photo en bas avec les phases pour plus de clarté) Faites rouler le rectangle à partir du côté le plus long. À l’aide d’un couteau très aiguisé, coupez le rouleau en deux et séparez délicatement les deux morceaux. Ensuite, tournez-les pour former une tresse afin que la partie coupée reste aussi loin que possible et vers l’extérieur. Fermez les deux extrémités pour obtenir une ciambella, que vous poserez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  8. Couvrez-le avec une cloche et laissez-le monter jusqu’à ce qu’elle double (environ deux heures).
  9. Faites cuire au four préchauffé à 180° pendant 30-35 minutes.
  10. En attendant, préparez le glaçage en mélangeant bien les ingrédients à la fourchette, jusqu’à obtenir une couverture dense et bien mélangée.
  11. Lorsque le gâteau est prêt, le sortir du four et le badigeonner de glaçage. Remettez-le dans le four éteint pendant une minute pour laisser le couvercle sécher. Essentiel…ne pas oublier le gâteau dans le four. Le mien je l’ai sorti après 5 minutes, le four encore chaud. Comme vous pouvez voir il est recouvert d’une espèce de meringue, très bonne au gout mais moins belle à voir 😊 c’est cela qui se passe quand on se distrait !!
Cet article, publié dans Dessert, Gouter, Italie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Angelica des sœurs Simili, la brioche entre gâteau et ciambella

  1. Très belle brioche mais où trouver cette farine? je dois avouer que je ne la connais pas, mais je suis admirative, je suis très boulange . Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Yolande, je l’achetais chez RAP l’épicerie d’Alessandra Pierini quand j’habitais Paris, maintenant entre confinement et tout le reste je la trouve sur le site bienmanger.com (elle n’est pzs donnée mais ils font des grands sachets qui sont moins chers. Il faut prendre des W350 W400 ou Manitoba pour les longues pousses. En réalité pour cette brioche je vois moins l’intérêt. Si non maintenant Monoprix fait des farines 00 assez protéines donc avec beaucoup de gluten. Si non ma copine italienne qui a eu une pizzeria m’a dit que la t45 est très bien mais le problème c’est que je be la trouve pas partout. Bisous!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.