Pain frit de Chypre aux olives (Tiganopsomo me elies)

Un autre pain du monde, après toute une série faite pendant le confinement…peut-être que je devrais les réunir, parce qu’ils sont vraiment bons et pratiques, étant donné que la plupart d’entre eux ont la caractéristique de pouvoir être exécutés assez rapidement. Comment ai-je trouvé ces petits pains? Je suis arrivé par hasard sur une photo sur Pinterest où j’ai appris qu’ils sont originaires de Chypre et qui ont été interprétés par Vefa Alexiadou que je connaissais comme une sorte d’institution de la cuisine en Grèce. La photo est tirée de son livre « La cuisine de Vefa » qui a environ dix ans. J’ai tout de suite eu envie de le lire mais malheureusement il est hors catalogue et sur le marché des livres d’occasion, le moins cher, en anglais ou en français, coûte minimum 189 euros. J’ai donc fait quelques recherches et je j’en ai trouvé un en espagnol, toujours d’occasion, à un prix beaucoup plus raisonnable. Sur le net, j’ai lu des critiques aux éditions françaises et italiennes, selon lesquelles il y a des pages en moins, entre les différentes éditions et que la plus complète est celle en anglais. Je verrai quand mon livre sera la, si j’ai fait vraiment un bon affaire ou non :-). De toute façon, ces petits pains sont tout simplement divins. Je doutais par rapport à l’absence de sel dans la pâte, mais en les goûtant, je me suis rendu compte que le contraste entre le sel des olives et l’arôme du miel qui reste dans les petits pains est vraiment exceptionnel et que la recette est vraiment à ne pas toucher question sel. Par contre les 250 grammes d’eau qui étaient prévu, cela oui j’ai retouché…je ne sais pas quel type de farine a utilisé Vefa donc combien d’eau sa farine a absorbé. Pour ma part j’ai utilisé de la 00 (pas idéal pour ce genre de préparation, mais la seule que j’avais disponible quand j’ai ressenti l’urgence de faire ces petits pain) et je conseille maximum 200 grammes si vous ne voulez pas vous retrouver dans un marécage; je vous assure que le résultat n’était pas du tout « pâteux ». La friture, les fait gonfler et c’est une expérience incroyablement satisfaisante, on voit les petits pains fleurir, gonfler, brunir par effet du miel, bref une merveille.  Je les ai accompagnés à une salade mixte de concombres, tomates et oignons, avec beaucoup d’herbes et dans la famille, nous avons appelé ce déjeuner, le « déjeuner grec » même si Chypre n’est pas du tout en Grèce 🙂 mais ces couleurs et arômes nous ont transporté toute de suite dans la Méditerranée…seule possibilité pour cette été car la Grèce a interdit l’entrée aux italiens (grrrr mais bon cela est une autre histoire…est-ce que le fameux « une face, une race » ne marches plus entre nous?)

Ingrédients (13 petits pain)

  • 350 grammes de farine
  • environ 200 grammes d’eau
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 10 grammes de levure boulangère fraîche
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 150 grammes d’olives noires à la grecque
  • huile de tournesol pour frire
  1. Mettre dans le bol la levure et la dissoudre dans 150 grammes d’eau. Attendre quelques minutes.
  2. Ajouter l’huile d’olive, le miel, mélanger, ajouter la farine, commencer à travailler et ajouter l’eau par petites quantités, selon la capacité d’absorption de la farine. Moi en tout j’en ai ajouté encore environ 50 grammes en plus des 150 initiales, pour un total de 200 grammes. La pâte était lisse, humide mais pas collante, comme c’est conseillé dans la recette. Laisser redoubler pendant environ 1h30.
  3. Reprendre la pâte, la baisser sur une hauteur d’environ 1 centimètre et former un rectangle plus long que haut. Le mien il faisait environ 25 centimètres de hauteur sur 40 de longueur. Dénoyauter les olives, les couper en deux et les distribuer sur le rectangle. Replier les extrémités du rectangle sur lui même, d’une façon à obtenir une espèce de serpent long, passer légèrement le rouleau à patisserie sur le serpent.
  4. Couper des parties longues environ 3 centimètres, attendre 10 minutes et les frire, environ 2/3 minutes par part, dans un huile haut, jusqu’à quand les petits pain auront une couleur dorée.
  5. Servir bien chaud, accompagné d’une salade. Avec de la feta aussi ou du chèvre ou du pecorino ils sont sublimes.

 

 

Cet article, publié dans Accompagnement, Apéro, Entrée, Plat principal, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Pain frit de Chypre aux olives (Tiganopsomo me elies)

  1. coucou voilà une belle découverte, ça ouvre l’appétit, bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Nuancia dit :

    Ça a l’air délicieux, je ne connaissais pas du tout ! Belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ça a l’air délicieux ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Spirales à la feta de Vefa – Tiropsomo | La tête dans le panier : Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.