Raviolis aux fèves et pecorino #Liberté?

En fait au moment où j’écris ce post pourrait très bien s’appeler encore #confinement, le fil que j’ai utilisé jusqu’ici pendant ces plus de 50 jours, car aujourd’hui, le moment où j’écris, c’est le dernier jour de lockdown et à partir de domain, quand la publication de ce billet est programmée, on sera libéré.e.s délivré.e.s.  Et peut-être on pourra commencer à laisser derrière nos épaules ce moment si particulier, bizarre, unique (on l’espère vraiment!!) de nos vies, cette parenthèse suspendue dans laquelle, entre autre, en plus de commencer à changer tout ma façon de travailler,  j’ai réussi à écrire un post par jour, après des mois d’abandon du blog et de travail forcené. Quelques chose de complètement nouveau va commencer.  Je ne sais pas si je pourrais encore être si assidue sur ces pages ou bien si le reste de ma vie va reprendre son espace et je ne reviendrais qu’une fois par semaine ou presque…Au moins au début il n’y aura pas beaucoup de changements, sauf que je vais avoir plus de temps de promenade avec les filles et moins de contraintes et de sentiment de culpabilité quand j’emprunterai les chemins en lisière de foret, ceux dans la zone ambigue de la loi, que nous avons empruntés surtout ces 3 dernières semaines, en nous demandant si c’était permis ou pas. Déjà je lis pleins de conseils sur le déconfinement, en particulier qui recommandent de ne pas y aller trop vite et je me dis que j’en ai aucune intention d’accélérer et que toutes ces nouvelles habitudes vont peut être rester…d’autre côté apparemment après 21 jour la nouvelle habitude est acquise…

Aujourd’hui je vous présente donc ces tortelli, inutile de vous dire qu’ils étaient vraiment remarquables!! Je les ai faits avec les fèves du jardin, avec des produits bio et entièrement à la main. Un écrit d’Elisabeth Badinter d’il y a quelques années m’avait beaucoup frappé, avec sa recommandation que toute cette vague d’allaitement naturel et de cuisine bio ne dévient pas une autre excuse pour faire revenir les femmes dans les maisons et les couper de la participation aux décisions de la société et en fin des comptes du pouvoir. Je fais attention, je ne pourrais pas faire autrement avec mon travail, et, en même temps, je ne peux pas m’empêcher de goûter, avec un brin de culpabilité, ces plaisirs domestiques 🙂

Ingrédients (4 personnes)

Pour la pâte

  • 3 œufs
  • environ 300 grammes de farine

Pour la farce des ravioli

  • 250 grammes de ricotta
  • 150 grammes de pecorino râpé
  • un peu de fèves, prélevées sur le total

Pour la sauce

  • 3 échalotes
  • 800 grammes de fèves entières
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre
  1. Priver les fèves de leurs gousses et les cuire à la vapeur pendant maximum 4 minutes. Les enlever du feu, les immerger dans de l’eau glacée pour en arrêter la cuisson. Enlever la peau extérieure (cela est la partie moins fun des fèves) et les réserver.
  2. Préparer la farce. Mélanger dans un bol la ricotta, le pecorino, une quinzaine de fèves prélevées sur le total et écrasées. Réserver au frigo
  3. Préparer les pâtes. Mélanger les œufs et la farine et pétrir jusqu’à obtenir une boule lisse. Laisser reposer une demie heure sous un bol. Prendre le rouleau à pâtisserie et aplatir la boule le plus fin que possible (à la machine, si vous voulez, moi personnellement j’adore maintenant le faire à la main après des années de machine, cela fait partie de mes plaisirs un peu coupables et les pâtes gardent une rugosité qui est impayable, comme on diraient à Bologne, « sblisgano » 🙂
  4. Une fois obtenu un rond distribuer des petites quantité de farce, en les distanciant environ 3 centimètres l’une de l’autre. Superposer une couche de pâte et fermer les raviolis à l’aide de la roulette coupe pâte. Former les raviolis avec toute la pâte disponible, je vous dirais quoi faire des restes les jours prochains, si non vous pouvez toujours faire cette recette.  Une fois fini, poser les raviolis sur une planche et les garder au frigo jusqu’à la cuisson
  5. Préparer la sauce. Hacher les échalotes et les mettre à frire dans une grande poêle avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Quand elles sont ramollies ajouter les fèves et laisser aller le tout pendant un minute. Réserver au chaud.
  6. Faire bouillir une grande casserole d’eau salée et mettre les raviolis à cuire. Quand il remonteront ils seront cuits, enlevez-les plutôt al dente, et passez-les dans la poêle avec la sauce sur le feu pendant 30 secondes une fois égouttes. Servir très chauds, en donnant un tour de moulin de poivre.

 

Cet article, publié dans Plat principal, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Raviolis aux fèves et pecorino #Liberté?

  1. manushkb dit :

    Très appétissant☺

    Aimé par 1 personne

  2. Louis dit :

    Je découvre un blog d’une grande richesse gastronomique et rempli de prouesses culinaires ! Merci pour tout Silvia.

    J'aime

  3. Yummy! Très appétissant 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ariane dit :

    Ciao Silvia, j’ai testé ta recette hier soir, on s’est régalé !
    J’ai suivi à la lettre tes proportions, je crois de base pour quatre personnes, avec mon compagnon on a tout mangé à deux! J’ai un peu triché car j’ai un laminoir à la maison, j’ai abaisser la pâte sur le niveau 5, c’était bien. Et j’ai remplacé le pecorino par du parmesan.
    Par contre j’envie les fèves de ton jardin, les miennes, pourtant acheter en bio, étaient toutes petites et moins jolies. Chouette recette en tout cas, à refaire très bientôt 🙂 Grazie mille 🙂

    Aimé par 1 personne

    • silviagollini dit :

      Ariane je suis trop contente!!!

      J'aime

    • silviagollini dit :

      Ciao Ariane je te reponds mieux car ce matin j’étais dans une visioconférence :-). Tu as bien fait à la faire avec le laminoire, car à la main c’est du boulot, mais en ce moment ça me relaxe aussi énormément de le faire si non moi aussi j’utilise la machine de temps en temps 🙂 Cette année c’est vrai que nous avons eu beaucoup de fèves et je continue à les cuisiner. Un gros bisous et grazie a te!!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.