Tortilla aux cèpes et pommes de terre #Confinement 14

Nous n’avons jamais eu l’habitude du planning des courses. Nous avons passé notre vie à acheter à la dernière minute, à aller au marché quand nous n’étions pas en mission de travail, à faire des petites achats. J’ai eu toujours des difficultés à prévoir les repas de la semaine, à savoir ce que j’allais faire dans deux jours, à remplir d’une façon organisée le frigo. Chez nous ça toujours été plutôt frigo tristissime, surtout en semaine et repas préparés avec beaucoup de créativité à la dernière minute avec ce qu’on trouve, souvent très peu. J’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour mes copains et copines qui arrivent à faire leurs courses le samedi et à durer jusqu’à la semaine prochaine, qui sortent des supermarchés avec des grands chariots bien remplis qui font que, après, en semaine on ne perd plus du temps pour les achats de la dernière minute. Mais non, chez moi c’est typique, par exemple, que je commence à faire un gâteau et bien sur j’ai oublié de contrôler si j’ai du sucre (des œufs, du beurre, du chocolat bref tout!) et un cri de douleur explose au beau milieu de la préparation, quand j’ai les mains pleines de farine ou autre substance et, en cherchant d’ouvrir le placard, je me retrouve dans la situation désespérée de devoir sortir en pyjama dans le magasin d’en face, où le monsieur m’a déjà vu, en plus qu’en pyjama, avec un élastique et un énorme chignon au milieu de la tête, avec une toque, avec un tablier sale de farine, en chausson, en tongues, et autres tenues pas convenables et chaque fois il ne m’épargne pas la blague. Donc dans cette situation où nous sommes obligés à planifier nos courses c’est quelque chose de nouveau qui se passe en famille, mais nous sommes en train d’apprendre. Par exemple nous avons appris à faire le drive, à commander chez le légumes bio à domicile, à chercher de planifier un peu de repas, pas trop mais ou moins ceux du lendemain. Mais dans cet apprentissage il peut aussi se passer que nous nous retrouvons avec une quarantaine d’œufs (« mais on ne les avaient déjà commandées au Monop? non peut être au bio? Oui mais si jamais…il vaut mieux en prendre au moins une dizaine tiens… »). C’est exactement cela qui s’est passé aujourd’hui et qui m’a poussée à trouver une recette pour en utiliser au moins six, avant que l’irreparable se passe car nous sommes très engagées en ce moment, en famille, à faire que rien ne soit jeté. Dans mon confinement je me suis souvenue d’une délicieuse tortilla qu’une copine nous avait préparé à notre arrivé à Barcelone pendant un de mes voyages de jeunesse et je me suis dite que pas seulement elle était adapté à utiliser notre stock d’œufs mais aussi par rapport à ces cèpes séchées que j’avais acheté dans « la vie d’avant » pendant les soldes de janvier et qui approchaient à la date de péremption et par rapport à ces 20 kilos de pommes de terre dans la cave, elle aurait été parfaite. Et rien de mieux, pour faire semblant qu’on a voyagé en Espagne le temps d’un déjeuner…

 

Ingrédients (4 personnes)

  • 2 pommes de terre moyennes
  • 250 grammes environ de cèpes séchées
  • une poignée de persil haché
  • 6 œufs
  • une echalote
  • 50 grammes de parmesan (ou gruyère râpé)
  • huile d’olive vierge extra
  • sel et poivre
  1. Éplucher les pommes de terre . Les couper assez fines avec la mandoline (3mm). Les mettre dans le panier pour le cuire à vapeur pendant une dizaine de minutes, elles ne doivent pas se défaire ni rester trop dures
  2. Après avoir fait réhydrater les cèpes pendant une demie heure dans l’eau mettre deux cuillères d’huile d’olive au fond d’une poêle et les chauffer. Hacher l’échalote, la chauffer deux minutes sans la brûler. Mettre les cèpes à cuire à feu moyen pendant une vingtaine de minutes en absorbant leur humidité. Vers la fin ajouter dans la poêle les pommes de terre à la vapeur et laisser encore aller pendant deux ou trois minutes.
  3. Chauffer le four 180°
  4. Dans un bol battre les œufs, ajouter le parmesan, saler et poivrer.
  5. Prendre un plat allant au four, l’induire d’huile d’olive, mettre sur le fond les cèpes avec les pommes de terre. Parsemer de persil. Verser le mélange d’œufs uniformément dans le plat.
  6. Mettre le plat au four, laisser cuire pendant 25/30 minutes. Laisser légèrement tiédir avant de servir.

Cet article, publié dans Entrée, Plat principal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Tortilla aux cèpes et pommes de terre #Confinement 14

  1. Super cette recette, j’en ai l’eau à la bouche. Tu m’as fait bien rigoler avec ton article et je me suis bien imaginé le MR d’en face 😂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.