Pan d’arancio gâteau sicilien trop bon et réflexions sur le blogging

Ce blog a presque dix ans. Je l’ai commencé quand j’étais enceinte de ma deuxième fille. Le docteurs avaient recommandé beaucoup de repos, je ne pouvais pas voyager à droite et à gauche, surtout je ne pouvais pas faire ce que j’avais fait pour ma première grossesse, des grands sourires en passant devant les contrôles, enceinte jusqu’aux oreilles,  qui me demandaient « Madame vous n’êtes pas plus enceinte que 7 mois? » parce que les conditions n’étaient pas réunies pour que je puisse enfanter à 8000 pied de hauts sans faire prendre des gros risques au bébé et à moi même. Donc il y a environ dix ans, avec beaucoup de temps de repos forcé, j’ai eue l’idée du blog, j’ai publié ma première recette, qui a été suivie d’autres et d’autres, avec un rythme plus ou moins hebdomadaire, selon aussi les hauts et les bas de la vie. Pour moi ce blog n’est pas trop de plus qu’un carnet de recettes personnel qui est partagé avec un nombre de personnes qui va de 300 à 1400 chaque jour. Jamais j’ai pensé d’en faire un travail, comme ça l’a été pour beaucoup de bloggueurs et bloggueuses, jamais j’ai pensé d’y investir de l’argent, par exemple en achetant le nom de domaine, ou des likes, jamais j’ai pensé d’en tirer de l’argent, pour une motivation éthique, le fait que en Amap cela serait contre le règlements, et pour une raison personnelle, je n’ai pas envie que ce qui est quelque chose qui m’amuse et que je fais quand j’ai envie, ne devient une obligation, je n’ai pas envie de sortir de la gratuité en aucune manière, je n’ai pas envie d’être obligée d’utiliser des produits que je n’aime pas et de bien en parler comme les sponsors demandent de faire. J’ai eu de temps en temps des propositions de collaboration que j’ai déclinées gentiment. Je gagne suffisamment bien ma vie avec mon travail de consultante pour le moment, je n’ai aucune envie d’avoir un deuxième boulot et des obligations…

Ces jours j’ai reçu quelques commentaires qui m’ont fait réfléchir. Le premier c’est d’une copine de blog amapien, qui m’a dit qu’elle aimait plus mon blog quand il n’y avait pas de pub. Cela m’a fait réaliser que sur mon blog il y a maintenant plein de publicité, chose de laquelle je ne m’étais pas rendu compte vu que je ne le navigue jamais sans être loguée…parfois les pubs ne sont pas du tout en ligne avec les contenus du blog. C’est le prix du gratuit en fait…le choix c’est payer a WordPress un abonnement, et pouvoir libérer mon blog des pubs, ou rester dans la gratuité totale, rien investir, mais avoir ces publicités un peu déplacées qui passent sur le blog. Ce commentaire a été fait avec la bienveillance que je connaît à la personne qui l’a fait et il m’a été très utile pour réaliser quelques chose et me permettre d’agir sur cela, dans une direction ou dans l’autre. L’autre commentaire qui m’a frappé, par contre, ne m’a pas donné du matériel à réfléchir, au contraire, il m’a énervé. Quelqu’un est venu ici et, sans même pas lire, m’a accusée d’avoir copié une de mes recettes sans citer les sources. La recette en question est celle du Pandoro. Il se trouve qu’elle est oui prise quelques parts mais sa source est un livre de cuisine, italien, écrit par les super soeurs Simili de Bologne. Cette recette est tellement sublime  (cliquer sur le lien pour l’essayer elle est super!!!) qu’une bloggueuse l’a reprise en me citant. Et la personne qui est venue commenter en m’accusant n’a ni lit mon article, dans lequel je citais mes sources, ni l’article de l’autre bloggueuse. Elle est tout simplement venue ici, elle a craché son poison (sans même pas dire bonjour) et m’a lancée une accusation assez odieuse: je n’ai aucun problème à citer les sources, quand il y en a et quand je m’inspire. Ce n’est pas le premier commentaire négatif que je reçois. Et je ne veux pas recevoir que des gentils commentaires, même je déteste l’hypocrisie et j’aime quand, par exemple, qui lit le blog m’écrit pour me souligner l’oubli d’un ingrédient, une faute d’orthographe, un passage pas clair etc. J’ai bien aimé le commentaire qui m’a rendu consciente de la pub sur mon blog. Ceux la sont des commentaires qui font progresser, qui aident à évoluer et à rendre les recettes plus compréhensibles, ils sont des commentaires qui m’aident à améliorer, changer, clarifier… Par contre quand je lis le poison je me demande : « quel est le besoin d’une personne qui vient juste pour cracher un truc sans même pas prendre la peine de lire? quelles sont ses motivations? pourquoi le faire? » et, la, je ne sais pas. Je sais que sur les réseaux sociaux il y a bien pire qui se passe, jusqu’au suicide d’adolescents pris en bouc émissaires par leurs copains (non, je ne vais pas me suicider 🙂 ) mais ça me touche et  ça me frappe que, même parmi les gens qui lisent un blog de cuisine, que j’imagine assez adultes et avec un esprit bon enfant, il y en a qui se sent en devoir d’asperger de la méchanceté…et que dans la gratuité et le partage qui pousse beaucoup de bloggueurs.euses à écrire,   il y a aussi le côté obscur de la force, la méchanceté gratuite et le partage de frustrations.

Pour venir à des choses plus intéressantes, la recette que je partage aujourd’hui est une recette sicilienne pour obtenir un gâteau génialissime, super simple mais d’une bonté sans limites :-). Conseillé en ces jours de fête (si vous n’avez pas encore fait le pandoro :-)))

 

Ingrédients 

  • 3 oeufs
  • 250 grammes de sucre
  • 100 grammes de farine
  • 150 grammes de farine d’amande
  • 80 grammes d’huile de tournesol
  • 1 orange biologique (important qu’elle soit bio car on va utiliser la peau et la pulpe)
  • 50 grammes de lait
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • les grains d’une gousse de vanille

Pour le glaçage

  • 2 cuillères à soupe de sucre glace
  • le jus d’une demie orange
  • chocolat noir si vous aimez
  1. Allumer le four 180°
  2. Mixer dans le robot l’orange entière pour en obtenir une purée homogène. Réserver
  3. Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à quelle redouble de volume. Rajouter dans le bol, tout en continuant à fouetter, l’orange, les grains de la gousse de vanille, l’huile de tournesol, le lait.
  4. En continuant à mélanger rajouter aussi les farines tamisées avec la levure.
  5. Beurrer un moule de 24 centimètres. transférer le mélange dedans et cuire pendant 40 minutes.
  6. Quand le gâteau est refroidi le démouler. Préparer le glaçage en mélangeant le sucre glace avec le jus d’orange. Verser ce glaçage sur le gâteau. Si vous aimez (comme moi) le duo orange et chocolat n’hésitez pas à faire des vagues en chocolat fondu sur le gâteau.

 

Publicités
Cet article, publié dans Dessert, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pan d’arancio gâteau sicilien trop bon et réflexions sur le blogging

  1. Bonsoir Silvia, il ne faut pas se laisser déstabiliser par des commentaires négatifs qui ne sont pas constructifs. Faire ce qui nous ressemble avec honnêteté et sincérité, c’est plus important.
    Peu m’importe que les recettes viennent d’ailleurs ou qu’elles soient adaptées, puisque ce blog m’a permis de les connaître !
    Bonnes fêtes de fin d’année
    Bénédicte

    Aimé par 1 personne

  2. Barbara dit :

    Bonjour Silvia,
    Moi, ça fait presque sept ans que je blogue et il m’est aussi arrivé de me faire accuser de ne pas citer mes sources (ce qui est totalement faux). Il y aura toujours des jaloux et des hargneux, mieux vaut ne pas trop s’en occuper. La bonne nouvelle, c’est que je reçois (et toi aussi, sûrement) bien plus de commentaires positifs. Bonne année 2019! (J’adore le gâteau à l’orange entière, que je fais régulièrement. Très bonne idée le glaçage au chocolat dessus!)

    Aimé par 1 personne

    • silviagollini dit :

      Bonjour Barbara merci beaucoup ! Oui c’est vraie que le positif est plus que le négatif et que d’avoir un blog en fin des comptes c’est chouette 🙂 je viendrai te visiter pleins de voeux pour cette nouvelle année !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.