Soupe de carottes au citron, tahini et pois chiches croustillants

Je sais que je ne suis plus assidue dans le blog…il y a au moins deux facteurs. Un c’est le fait que j’ai en ce moment vraiment pleins de déplacements. Pendant la période de mes deux grossesses et la première enfance de mes filles j’avais presque vécu dans l’illusion et l’oubli de ce qui est un vrai travail de consultant. Je ne sais pas comment je m’étais arrangé pour diminuer les déplacements, au point que à un certain moment j’avais l’impression que mon travail avait changé. Mais depuis au moins un an cette illusion est bien finie et j’ai repris pleinement la routine valise, avion, hôtel, boulot, valise, avion, etc…Je n’ai pas arrêté de cuisiner bien sûr…mais, et j’en viens au deuxième facteur, j’accumule les recettes que je voudrais publier et ce gros volume, à la fois de me stimuler à la publication, ne fait que m’intimider et me faire dire que non, je ne peux pas y arriver. J’ai donc une exquise marmite du pécheur (de la quelle je risque d’oublier la recette si je ne me dépêche pas), plusieurs plats de Ottolenghi, une brioche aux pralines et sûrement autres choses que j’aurais envie de partager mais qui, pour l’instant, restent quelques parts entre mon ordinateur et mes pensés. J’ai aussi des choses que je voudrais réaliser, que j’ai découvert pendant mes voyages professionnels de ces derniers temps…et si quelqu’un a un bon livre à me conseiller sur la cuisine des pays de l’Est Européen je serais preneuse! Je vais m’y remettre…j’espère :-).

Pour venir à la soupe d’aujourd’hui je l’ai trouvée sur le blog anglais Smittenkitchen.com, un blog très inspirant et plein de belles photos. Hélas mon désir de faire au moins un cours de base de photo pour améliorer un petit peu le blog se perd de trimestre en trimestre entre des copies à corriger et propositions à présenter au client, mais cela aussi c’est une des choses que je me promets de faire un de ces quatre. La soupe originale avait aussi, en complément, une sauce au tahini que j’ai zappé car le repas dans lequel je l’ai servie était déjà très « tahiné » sur le plat principal (une exquise salade tiède de Ottolenghi). Je vous donne donc la recette originale, en sachant que, même sans sauce au tahini, la soupe est vraiment incroyable, avec ces deux consistances moelleuse-croustillante et tous les arômes des épices et des herbes qui ressortent harmonieux et différents.

PS Vive la reforme de l’orthographe! Malheureusement il n’y a pas une reforme pour les fautes des italiens qui savent écrire nénuphar mais quand il s’agit de conjuguer bonjour les dégâts 🙂

soupe carotte pois chiches

Soupe de carotte avec citron, tahini et pois chiches croustillants

Ingrédients (4 personnes)

Pour la soupe

  • 1 kilo de carottes
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 1 grand oignon (maintenant ognon 😉
  • 6 gousses d’ail pelées et hachées
  • 1/2 cuillère à soupe de cumin en poudre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • une pincée de piment
  • 1 litre de bouillon végétal
  • persil haché

Pois chiches croustillants

  • 500 grammes de pois chiches cuits (en boite ou cuits par vos soins)
  • 1 cuillère à soupe abondante d’huile d’olive vierge extra
  • 1/2 cuillère à café de gros sel
  • 1 cuillère à café de grains de cumin

Pour la sauce au tahini et citron

  • 3 cuillères à soupe de pâte de tahini
  • 2 cuillères à café de jus de citron pressé
  • une pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe d’eau
  1. Chauffer deux cuillères d’huile d’olive vierge extra dans une casserole sur feu moyen. Ajouter l’oignon haché, les gousses d’ail, le cumin, chauffer et laisser revenir quelques minutes.
  2. Ajouter les carottes coupées en rondelles avec le sel et le piment et laisser brunir pendant une quinzaine de minutes.
  3. Cependant allumer le four à 180°. Mettre les pois chiches dans un grand bol, les arroser avec l’huile d’olive, parsemer de sel et de grains de cumin et bien mélanger. Étaler les pois chiches sur une plaque à four couverte de papier sulfurisé et les mettre dans le four jusqu’à quand ils seront croustillants. Ça peut prendre 15/20 minutes, goûtez-les pendant la cuisson pour éviter qu’ils ne brunissent pas trop. Réserver.
  4. Ajouter le bouillon dans la soupe, couvrir et laisser cuir encore une trentaine de minutes, en remuant de temps en temps.
  5. Cependant dans un petit bol mélanger le tahini, le jus de citron, l’eau et le sel et mélanger pour obtenir une consistance similaire au yaourt.
  6. Mouliner la soupe. Composer les assiettes. Mettre deux louches de soupe dans chaque assiette, parsemer de pois chiches croustillants, parsemer de persil haché, décorer avec un filet de sauce au tahini (pour moi, pour les motivations que j’ai cité dans l’intro, ça été juste un filet d’huile d’olive), un tour de moulin de poivre et servir bien chaude. Un vrai délice!!
Cet article, publié dans Entrée, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.