Le fantastique mercredi de la maman française et guimauve girly pour la fête des meres

Cette guimauve m’a tout de suite fait penser à la fête des mères…peut être à cause de sa couleur rose et délicate qui m’a rappelé les tonnes de petits habits rigoureusement rose de mes deux petites (stéréotypes de genre, bonjour!). Petites que, en effet, ne sont plus si petites que ça et qui sont en train, depuis deux semaines, de confabuler entre elles et de me regarder par travers en me disant « de toute façon on ne te dira pas que tu auras un cadeau pour la fête des mères ». J’aurais voulu la couper en oursons, cette belle guimauve rose, mais l’idée je l’ai perdue, justement, en faisant la maman, pendant ce que j’appelle « le fantastique mercredi de la maman française »: particularité française que nous allons, apparemment, perdre… La journée dans laquelle les femmes que les autres jours sont normales, se transforment en superheroine en résolvant des casse tête et des problèmes de physique quantique, par exemple: comment faire pour être à 16 heures à la dance et à 16 heures à la classe de scène dans le même instant de temps? Ou bien : si le tour de manège de la petite commence à 11,25, vais-je arriver au solfège attraper la grande après cinq minutes, en perçant un trou dans l’espace-temps vue que la distance entre les deux points est de trois kilomètres à pied? Quand je raconte mes mercredis à mes copines italiennes, je voie des regards entre incrédulité et compassion…De tout en plus que sur ce thème les différences culturelles se font bien sentir. A différence de ce qui se passe en France (trois enfants par femme de rigueur), où j’ai souvent le droit au commentaire « ah mais tu en en a que deux, tu peux pas savoir ma belle ce que c’est d’avoir une vraie famille… » mes copines italiennes (famille mono-enfant de rigueur) me regardent un petit peu comme la martyre de la situation « ah ma pauvre déjà avec un c’est la galère, toi tu dois bien ramer hein… »

Mais, entre nous soit dit, la chose affreuse, c’est que je commence à aimer ces mercredis et l’idées de pouvoir consacrer toute une journée à mes deux petites. Bien sur ça ne peut pas se faire tous les mercredi, parfois, business wise, mes mercredis sont réserves pour mes clients et le douce bruit des roulettes du trolley dans les couloirs de l’aéroport, est comme une annonce du fait que oui, j’ai échappé au fantastique mercredi de la maman française. Mais souvent je me retrouve le mercredi matin, avec mon programme de ouf à réaliser (piano-solfège-cuisine-manège-courses-dance-achat de cadeaux d’anniversaire pour les fêtes des copines du samedi suivant-classe de scène-blog et en fin de journée, ben oui, aller chercher le panier de l’AMAP) mais au fond contente de ces journées volées de maman travailleuse…

Pezzi di guimauve 2

Guimauve girly pour la fête des mères 

Pezzi di guimauve

  Ingrédients (une trentaine de guimaves)

  • 3 blancs d’œuf,
  • 250 grammes sucre,
  • 20 grammes de miel,
  • 8 cl d’eau,
  • 15 grammes de gélatine en feuilles,
  • 50 grammes de sucre glace,
  • 3 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger,
  • 40 grammes de Maizena,
  • 1 cuillère à café de jus de betterave,
  • une moule 20×29

Tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide. Dans une casserole faire chauffer l’eau, le sucre, le miel jusqu’à la température de 130°. Éteindre le feu. Monter les blancs en neige pas ferme (ils doivent être bien mousseux); verser doucement le sirop chaud sur les blancs en continuant à battre. Ajouter le jus de betterave, ajouter les feuilles de gélatine essorées, et l’eau de fleur d’oranger en continuant à battre. Laisser tiédir. Huiler une feuille de papier sulfurisée, la mettre dans le moule, verser la préparation et laisser prendre pendant 4 heures minimum à température ambiante. Lorsque la guimauve a pris, mélanger sucre glace et maïzena et bien parsemer la guimauve. Conserver jusqu’à une semaine dans une boite hermétique. 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le fantastique mercredi de la maman française et guimauve girly pour la fête des meres

  1. Domi dit :

    oh la la, quelles sont belles et très « filles » en effet – quoi que…! mon fiston d’amour lui adooooore aussi les guimauves, quelle que soit la couleur!!

    Dis moi Silvia, ils ont une envie irrestible de BAGEL -> aurais tu une bellissima recipe sous le coude??
    Moult bises

    • silviagollini dit :

      Merci Dominique! Quant aux bagels j’en ai une ensevelie dans mes archives je vais la chercher :-))) et peut être la tester aussi, maintenant que tu les nommes moi aussi j’en ai envie bisous

  2. Ping : Comment obtenir du riz violet et des calamars bleu : salade tiède de calamars teints au chou rouge de Moreno Cedroni | Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s