Ravioli di Agnese alla mostarda bolognese (Sablés fourrés à la gelée de fruits de Bologne, recette d’Agnese)

Eh oui, les raviolis ne sont pas que salés et fourrés de ricotta ou autres bonnes choses…mais aussi sucrés.  Dans ma région d’origine, Emilia Romagna en Italie,  on en mange des sucrés tout l’année, mais en particulier en temps de Carneval.  Dans certains villages il y a même des fêtes paysannes qui leur sont consacrées : c’est le cas, par exemple, d’un village qui s’appelle Casalfiumanese qui leur dédie une grande fête appelée « La sagra del raviolo ».  Toutes les familles du village travaillent des jours et des jours, avant la fête , pour produire beaucoup de sachets de raviolis, qui sont par la suite jetés de la tour principale du village, sur le publique, qui les attend les bras ouverts. Le tout se passe sous le regard du Conte Raviolone, qui est un personnage de fantaisie qui surveille le bon déroulement de la fête. La fête vient d’une ancienne tradition, qui consistait à offrir des ravioli aux vendeurs de bétail réunis dans le village pour la « Foire au bétail de la St. Joseph ». Maintenant en effet la fête se tient autour de la St. Joseph, que, en Italie, est le 19 mars. C’est pour cela que, souvent, il y reste aussi du Carneval dans l’aire pendant la Sagra.  Chaque famille, comme d’habitude pour les choses traditionnelles, a sa recette et on peut vraiment goûter la différence des saveurs dans les différents sachets si on arrive à en attraper plusieurs pendant la fête. La famille de ma maman est originaire de ce village et quand j’étais enfant j’allais souvent assister à la production des raviolis, chez ma tante et bien sur à la fête qui en suivait ou mes cousins étaient tous engagés.

La recette que je vous présente n’est pas celle de famille, mais c’est ma copine Agnese qui me l’a donnée, merci! En fait elle avait posté sur Facebook sa réalisation et, peut être pour la coïncidence de la période où je sais que, dans ma région, tout le monde est en train d’en goûter, j’ai eu tout de suite une attaque de nostalgie aigue et j’ai du en faire en grand vitesse, pour avoir un effet madeleine de Proust, comme souvent il se passe depuis que je suis émigrée. En profitant donc d’un voyage de travail dans ma terre je me suis procurée de la mostarda bolognese dans une épicerie de Reggio Emilia. Pour l’alchermes, la liqueur qui imbibe les sablés et qui leur donne cette couleur rouge si distinctive, c’était plus compliqué. J’en ai cherchée à l’aéroport à Bologna dans le supermarché qui est au premier étage mais tout ce que j’ai trouvé c’est une moins qu’ordinaire bouteille de « liqueur pour gâteau » à la suspecte couleur. Mais l’ « alchermes », le vrai, est essentiel car il contribue significativement au goût final des sablés raviolis. J’ai donc demandé à ma mère, que je suis passée voir, de m’en préparer une bouteille en plastique pris de sa bouteille de deux litres et je l’ai mise dans ma valise, déjà, comme d’habitude, remplie de parmesan, saucisson, farine, huile, amaretti, livres et beaucoup d’autres choses. Ma valise, qui devienne au fur et à mesure plus grande, de moins en moins remplie de matériaux de travail qui laisse sa place à la nourriture italienne que à chaque fois je ramène en plus grande quantité.  Pliée sur son poids à l’aéroport je me suis posée des questions assez sérieuses sur mon intégration en France et sur le fait que j’ai un besoin absolu de retourner le plus souvent que possible en Italie et d’emmener avec moi toujours plus de nourriture, au point que, progressivement, je me retrouve avec de moins en moins de contrats de travail ici et de plus en plus, à cause de mon travail,  mobilisée vers mon pays.  Mais peut être cette intuition va me faire changer des choses…Pour l’instant je prépare un mega goûter avec les raviolis 🙂 !!!

Ravioli finiti

Sablés fourrés à la gelée de fruits de Bologne

Ingrédients (une vingtaine de ravioli)

  • environ 100 grammes de « Mostarda Bolognese » : en France on ne la trouve pas mais si vous avez de la gelée de coings elle sera parfaite. En fait la moutarde bolognaise est une gelée de prunes, coing, pommes parfumée à l’oranges et autres épices.
  • 200 grammes de farine
  • 2 petits oeufs
  • 20 grammes de beurre
  • 20 grammes de saindoux (graisse de porc, si vous ne mangez pas de porc ça peut aller tranquillement la même quantité en beurre)
  • 5 grammes de levure chimique
  • 100 grammes de sucre
  • une pincée de sel
  • une grande tasse de liqueur alchermes (si non liqueur amaretto mais vous n’auriez pas la couleur rouge)
  • sucre semoule pour garnir

Travailler pour briser la farine, bien mélangée avec la levure, le sel et les matières graisseuses (beurre et saindoux) pour obtenir des miettes. Ajouter les œufs, le sucre, et travailler avec les doigts jusqu’à obtenir une boule homogène. Éteindre la boule entre deux feuilles de papier sulfurisé à une hauteur d’environ 3 millimètres. Mettre au frigo pendant 10 minutes pour reposer. Allumer le four 170°. Prendre la feuille de pâte brisée du frigo, à l’aide d’un verre couper des ronds, fourrer chaque rond avec une petite cuillère de mostarda ou de gelée, bien les renfermer en pressant sur les bords. Les poser sur un papier sulfurisé et après sur une plaque et les passer au four pendant 12 minutes. Quand ils sortent, mettez-les sur une grille pour les refroidir et après, à l’aide d’un pinceau, les imbiber de liqueur et les passer dans le sucre semoule. En Romagna on les mouilles dans un verre d’Albana (vin blanc de Romagna) à la fin du repas et c’est cela ma madeleine 🙂 !!

Publicités
Cet article, publié dans Dessert, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ravioli di Agnese alla mostarda bolognese (Sablés fourrés à la gelée de fruits de Bologne, recette d’Agnese)

  1. Nadia dit :

    Très tentants ces raviolis qui sont bien parfumés.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s