Petites brioches aux pralines et fleur d’oranger sur base de Christophe Felder

Je promet ça va être (presque) le dernier billet de sucreries et je vais revenir aux légumes bien vite mais en ce moment les légumes c’est plutôt des soupes et j’expérimente pas mal sur les choses sucrées et donc voici la série des billets anti régime. Les briochettes sont jolies, parfumées et bonnes, une petite remarque : la recette marche très bien, avant je ne savais pas et je n’ai pas voulu investir dans des bonnes pralines, j’ai tout simplement pris celles dans le fameux sachet jaune au supermarché…sincèrement assez bancales, sans aucun saveur et composées pour la plupart de sucre et très peu de fruits secs. Donc ayez confiance dans la recette et investissez dans des bonnes pralines, il vaut vraiment la peine. Une autre partie des changements que je voudrais faire a à voir avec les moules…les moules en silicone pour muffins (vous les verrez dans l’article) sont parfaits d’un point de vue pratique…mais le résultat esthétique je le trouve décevant…mes toutes petites brioches avait l’aire de muffins aux pralines, déjà je n’aime pas trop cupcakes et cie et le je n’étais vraiment pas contente. D’autre coté la pâte est trop humide et souple pour pouvoir en faire des boulettes style petits pains…je vais cogiter sur tout cela et la prochaine fois j’espère que je trouverais une bonne solution :-).

Brioche Felder e Caffé 2

Petites brioches aux pralines et fleur d’oranger

Ingrédients (13 petites brioches)

  • 270 grammes farine Manitoba
  • 160 grammes de beurre
  • 3 petites œufs
  • 30 grammes de sucre
  • 10 grammes de levure boulangère
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 5 grammes de sel
  • deux cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 150 grammes de pralines roses

Faire tiédir le lait avec le sucre et y dissoudre la levure. Laisser reposer couvert et au chaud pendant 10 minutes. Je vous conseille chaudement d’utiliser le robot pour pétrir car la pâte reste assez humide et un certain moment même collante. Mettre donc dans le robot le lait avec la levure et le sucre, ajouter la farine, le sel (qui en doit jamais toucher la levure), ajouter les œufs une par une, la fleur d’oranger et commencer à travailler la pâte. Ajouter le beurre par petites quantités en continuant à travailler la pâte (une dizaine de minutes),  son aspect à la fin de cette phase doit être « en corde »: elle doit rassembler à une grosse corde élastique. Si jamais la pâte est trop mouillée n’hésitez pas à ajouter une cuillère à soupe de farine par petites quantité pour éviter qu’elle soit trop sèche. Couvrir le robot avec une serviette en toile et laisser lever pendant une heure. Reprendre la pâte, la renverser sur le plan de travail fariné, la dégonfler et former, avec vos doigts, un rectangle d’environ 30 centimètres de long et 15 de large. Au milieu de ce rectangle poser 100 grammes de praline (les restes vont servir pour la déco). Rouler le rectangle en saucisse, en enfermant les pralines dedans. Couper cette saucisse en 13 parties (environ) et mettre chacune d’entre eux dans une petite moule. Couvrir et laisser lever encore pendant deux heures, ou jusqu’à quand la pâte dans chaque moule aura redoublé son volume.

Brioches avant dernier levage

Brioches avant dernier levage

Allumer le four 190°. A la fin du dernier levage, poser sur chaque brioche quelques pralines, si vous voulez vous pouvez aussi avant, badigeonner chaque brioche avec un jaune d’œuf dilué avec une cuillère de lait. mettre la plaque avec les petites moules au four et laisser cuir pendant 10/15 minutes. A la sortie du four attendre cinq minutes pour démouler, normalement le démoulage devrait se faire assez facilement. Regardez la photo…vous voyez ce que je veux dire par rapport à l’esthétique? elles ont l’aire muffin 😦

Mini brioches Felder uscite dal forno

Publicités
Cet article, publié dans Brioche, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s