Le gâteau à la pistache de Nona

Ma chère Martine je suis désolée!!! Ce gâteau à un certain moment est devenu si loin qu’il a risqué d’être oublié, et dire qu’il est si bon…donc merci de m’avoir rappelé de le publier, même parce que apparemment il y a pas mal de personnes qui en attendait la recette, après l’avoir goûté lors d’un apéro de l’AMAP. En effet ça fait longtemps, au moins un mois, que je ne cousine pas et donc ça fait du bien d’avoir retrouvé ce gâteau, même si le glaçage m’avait fait penser qu’il est un petit peu impubliable…mais tant pis, il est vraie qu’il n’est pas esthétiquement parfait mais il l’est sur les papilles et quant au glaçage, je suis en train d’apprendre. Pendant ce mois il y a beaucoup de choses qui se sont passées…avant tout j’ai guidé un travail très beau, avec un groupe de femmes extraordinaires, sur un programme de développement du leadership féminin, qui s’appelle « Coming Into Your Own » que jusqu’ici c’est passé partout dans le monde et qui a été fait, pour la première fois, en Italie ma terre natale, et en particulier en Calabre qui est une région extrêmement belle et extrêmement difficile. Et ce programme m’a fait (re)découvrir mes racines et ma connexion avec les femmes de ma terre, avec le soleil, la mer, les couleurs d’Italie. Bien sur le programme n’était pas autour de la cuisine, mais il y a eu aussi beaucoup de moments où nous nous sommes retrouvées ensemble dans la grande cuisine pleine de lumière de la maison d’Elena, la femme qui a été notre hôte. Je n’ai pas eu le temps, malheureusement, de faire un petit tour gastronomique et donc ce que j’ai remmené a été acheté à l’aéroport dans un magasin de produits soit disant typiques (lire : pour touristes).  Je n’ai pas pu m’empêcher de remmener de la poudre de réglisse, produit typique de Calabre,  avec laquelle je vais peut être faire un liqueur que j’ai goûté la bas et qui est super bon…par contre si quelqu’un a des recettes à me suggérer avec la réglisse elles seront les bienvenues :-). Après, l’événement vraiment marquant d’un point de vue de la cuisine, a été ma participation à l’émission de télé de France 2 « Dans la peau d’un chef ». Oui je sais que je n’ai même pas de télé chez moi, que je pense qu’elle risque de nous abroutir, que j’empêche régulièrement mes enfants d’avoir n’importe quel contact avec ce truc et que dans ma tête j’ai une espèce d’équation télé = diable…En fait le premier contact avec la production s’est passé juste ici, sur ce blog, il y a quelques mois…au début je ne pensais même pas pouvoir faire cela et après tout est venu tout seul, ma curiosité m’a poussé à participer au casting, après il m’aurait semblé trop bête de dire non une fois sélectionnée et après je dois avouer que j’ai passé un après midi vraiment très très amusant, au milieu de filles très sympa avec lesquelles on s’est bien marré sans trop se prendre au sérieux…bref, non je ne regrette rien!! sauf que à la maison, quand j’ai cherché de reproduire ces extraordinaires œufs au plat que j’avais réalisé avec l’aide du chef, le résultat a été très décevant…et dire que l’œuf au plat c’est le truc le plus facile à faire, on dirait…Mais quand c’est un chef qui le fait, avec ces cuissons vapeurs, ces mariages insolites, ces sauces extraordinaires, ben c’est vraiment autre chose. Et c’est à partir de la, je pense, que mon envie de cuisiner s’est affaiblie. En fait en contact avec un chef étoilé on se rend très vite compte de combien l’amateurisme diffère du geste professionnel. Ces dernières années, forte des succès obtenus autour de moi, j’en était presque venue à me dire que j’aurais pu penser à une deuxième carrière en faisant quelque chose autour de la cuisine, en me disant que ce qu’il me manquait c’était un diplôme « alimentariste » pour tout ce qui est la garde et l’hygiène dans la préparation des aliments. Mais la, en cuisinant avec un Maître Ouvrier de France tel que Olivier Nasti il l’est, je me suis rendu compte de combien ce que je fais est loin de ce qu’on peut appeler cuisine professionnelle. En fait je devrais (re)apprendre tout : couper, mélanger, utiliser le bon outil, cuire à la bonne température, démouler d’une façon parfaite, bref je me suis bien rendu compte de la grande distance qui me sépare de la possibilité de faire de mon hobby une profession. Et ça été assez dur à digérer mais c’est fait. Pour l’instant je me suis remise à revoir tous les basiques et à prendre des informations sur les CAP pâtisserie autour de moi…et j’ai réussi mon dernier glaçage, en fin!! non pas celui sur le gâteau que je publie mais celui pour les petits gâteaux que ma fille a emmené comme goûter pour les scouts. Un merveilleux glaçage au chocolat « comme un miroir » que j’ai réalisé en suivant à la lettre les instructions du livre « Chocolat » qui m’a été donné après l’émission (avec un bon kilo de chocolat noir Valrhona, miam). Quant à ce gâteau ayurvedique, encore une fois je l’ai pris du livre d’Ariane Cohen « Les saveurs de l’ayurveda ». C’est une recette juive pour Pessah et c’est vraiment extraordinaire!

Torta di Nona di Ariane Cohen 1

Le gâteau à la pistache de Pessah

Ingrédients (6/8 personnes)

  • 6 œufs
  • 250 grammes de sucre roux
  • 125 grammes de poudre d’amande
  • 125 grammes de poudre de pistache
  • 1 orange bio
  • les grains d’une gousse de vanille
  • une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger (mon ajout à la recette d’Ariane)

Pour le glaçage (ça aussi c’est mon ajout, elle elle met un sirop de sucre)

  • 3 cuillères à soupe de sucre glace
  • une cuillère à soupe de citron

Allumer le four 180°.Enlever les zestes de l’orange à l’aide d’un zesteur. Battre les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à blanchir le mélange. Ajouter la poudre d’amandes et la poudre de pistache, les zestes d’orange, l’eau de fleurs d’oranger et les grains de vanille. Monter les blancs d’œufs en neige ferme, les incorporer délicatement à la pâte. Verser le tout dans un moule recouvert de papier sulfurisé, cuire 50 minutes environ, ou en tous cas quand le couteau sort propre du gâteau. Laisser passer une dizaine de minutes avant de démouler. Préparer le glaçage. Ajouter petit à petit le citron au sucre glace en remuant bien. Quand l’apparence est lucide et lisse, en utilisant une spatule, recouvrir le gâteau du glaçage. Bien laisser prendre avant de servir le gâteau.

Publicités
Cet article, publié dans Dessert, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le gâteau à la pistache de Nona

  1. Martine dit :

    Merci Silvia pour la recette de ce gâteau au goût vraiment divin… miam, c’est la fête aux papilles à chaque bouchée… mais je ressens comme une frustration car il va falloir attendre la saison des oranges bio :-((
    A bientôt, bises.
    Martine

  2. Alexandre dit :

    Chers amis blogueuses et blogueurs,,

    Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de Ripaille.TV, nouvelle chaîne de télévision gourmande et participative.
    –) Parce qu’un petit lien vaut mieux qu’on long discours : http://www.ripaille.tv/Newsletter/
    Ripaille.TV célèbre vos recettes de cuisine dans son émission Fait Maison :
    Nous vous proposons de filmer vos meilleures recettes dans votre cuisine. Elles seront diffusées sur notre antenne et bien entendu sur votre blog.
    Rejoignez Ripaille.TV et participez à cette nouvelle expérience gastronomique en cliquant ici http://www.ripaille.tv/participez/
    Vous retrouverez prochainement Ripaille.TV sur tous vos écrans.
    A très bientôt sur Ripaille.TV !
    Alexandre Gelbert
    http://www.Ripaille.TV
    ag@ripaille.tv
    Tel : 09 51 42 36 74

  3. Inès dit :

    Grazie per la ricetta, mi fa tanta gola! Se riesco a reperire tutti gli ingredienti nell’ottima Imola la provo (e ho imparato « sucre roux » e « miam », adoro il tuo blog anche per questo!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s