Brustoline

Il y a une semaine, en bavardant avec Dominique pendant la soirée « Café citoyen » qui a eu lieu dans le cadre de Fontainebleau En Transition, je me suis rendue compte que peut être le thème des grains de courge aurait mérité un billet…j’ai en effet réfléchi sur le fait que, depuis que je suis ici, je n’ai jamais vu des paquets de grains de courge toasté et salés. Étonnant…j’ai donc approfondi la question autour de moi pour en arriver au fait que en France ils ne sont pas consommés, si non par quelques adeptes du bio, qui les achètent dans des magasins de genre Biocoop déjà écorcés pour les utiliser en salade. Dommage parce que, outre au fait que leur saveur est très particulier, ils sont richissime en magnésium et autres minéraux et donc très nourrissants. Pour les enfants italiens, du moins ces de mon age, et donc,  ehm, d’il y a quelque temps, les grains de courge toasté et salés sont un super souvenir d’enfance…un souvenir qui parle d’après midi au cinéma de la paroisse et de grignotage (avec crachat des écorces sur quelques malheureux) qui durait le long du spectacle. Pour les adultes ils restent un des éléments des petits pots grignotage-apéro, avec les cacahouètes, les chips et Cie.

Brustoline

La procédure pour les faire est très simple. Lavez les grains en choisissant les plus gros et avec petite bidoche. Égouttez-les et ajoutez une petite cuillère de sel en remuant bien. Posez-les sur du papier sulfurisé et cuire à 160° pendant une bonne demie heure. Testez-les souvent parce que s’ils dépassent le temps de cuisson ils disparaissent :-(… Il y a aussi d’autres alternatives pour les faire: une est de les mettre dans une solution salée pendant 24 heures, les égoutter et les cuire comme dessous, une autre de les faire bouillir, avant de les mettre au four, une dizaine de minutes dans de l’eau salée…comme ça en plus ils deviennent tous propres et sans filament de courge. Alors la prochaine fois, surtout ne jetez pas les graines de la courge!!

Advertisements
Cet article, publié dans Apéro, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Brustoline

  1. Ping : Tarte fine potimarron, zestes d’orange et spianata napolitaine | Blog de cuisine de l'AMAP Belles Fontaines de la vallée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s