Macarons de St. Jean de Luz (bon presque)

Cette année je n’ai pas réussi à passer un moment sur la cote basque, un autre des endroits extraordinaires que j’ai découvert depuis que je suis en France et desquelles je suis devenue complètement amoureuse, d’un point de vue de la cuisine aussi. Les autres années j’aimais bien aller à St. Jean de Luz hors saison et passer mon temps à me promener le long de la digue ou sur la plage avec ma fille…mais avant tout notre rituel du matin prévoyait un passage chez Adam pour acheter ses extraordinaires macarons pour bien commencer la journée. Avant hier la boite de ces fameux macarons,très différents de ces qu’on peut trouver à Paris, m’est tombée sus les yeux et une vague de nostalgie du bord de la mer avec elle…et un regret : la dernière fois que j’étais à St. Jean j’avais vu un livre de cuisine ou l’auteur prétendait avoir la vraie recette des macarons de Adam et je ne l’avais pas acheté. Je suis partie en surfing sur le net pour retrouver cette recette et j’ai formé un dossier d’une dizaine de recettes que je vais essayer toutes. Sincèrement je ne pense pas qu’il y en ai une qui est la vraie…je ne me rappelle pas, par exemple, des arômes de fleur d’oranger ou de vanille dans les macarons de Adam…mais je vais quand même les essayer toutes petit à petit…J’ai commencé aujourd’hui par celle qui est la plus facile, et la plus ancienne, trouvé sur le blog Sucrissime. Il est vrai que ce que l’auteur dit, les biscuits sont exquis…mais moi malheureusement je n’ai pas eu d’effets madeleine avec ces biscuits. La curiosité c’est qu’elle a trouvé la recette sur un livre du 1776, donc ils nous viennent de loin et l’avantage c’est qu’ils sont très très faciles à faire…je pense que quand je me prendrai à la recette de Mercotte ça va faire beaucoup plus du sérieux :-).

Macarons de St. Jean de Luz

Ingrédients

  • 2 blancs d’oeuf
  • 125 grammes de sucre
  • 125 grammes d’amandes pelées (bien, les miennes n’avait pas été pelées super bien de ou ces petits points dans les biscuits)

Réchauffer bien le four température 180°. Battre à la fourchette les blancs d’oeuf, ajouter la poudre d’amandes et le sucre, fouetter bien. Prendre la plaque à pâtisserie, mettre un feuil de papier sulfurisé si vous voulez et former de petits bouts aplatis avec le mélange amandes/œuf/sucre. Laisser cuire 15 minutes, ils doivent rester souples à l’intérieur. Conserver dans une boite en métal pendant une semaine. Les vendeuses d’Adam recommandent de les conserver au frigo.

Cet article, publié dans Biscuits, Macarons, Macarons de St. Jean Luz, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Macarons de St. Jean de Luz (bon presque)

  1. Ah bonne idée faut que je teste ça, les petits vont adorer.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.