Soupe de pâtisson au pesto (ceci n’est pas une courgette)

Encore des pâtissons dans le panier!! Ma relation au pâtisson n’a pas été facile…étonnement au début, embarrasse après (est-ce que ça s’épluche? comment ??qu’est ce qui est déchet et à manger? quelques unes des questions que je me posais…), fatigue (quoi, encore du pâtisson dans le panier?) et maintenant j’ai décidé : je le traite exactement comme je traiterai une courgette, sauf pour le plat ou c’est requis une présentation « spectaculaire » ou je mettrai en avance son aspect magnifique. A propos de cela hier j’ai discuté avec les deux personnes qui étaient à la distribution d’un plat pâtisson -farci que je vais faire dans les prochains jours (vous en serez plus si jamais ça marche 🙂 ) . Mais en revenant au pâtisson traité comme une courgette j’ai fait une soupe que normalement j’aurais faite avec des courgettes en mettant du pâtisson à la place et en l’attendant une saveur « velouté au courgettes et pistou » : ben pas du tout…la courgette couvre beaucoup plus la saveur de l’oignon, qui reste vraiment dans l’arrière plan dans la version originale. Le pâtisson est délicat et je trouve que c’est la première recette dans laquelle sa saveur émerge vraiment et se mélange avec les autres sans risquer de disparaître. Le pesto et son ingrédient base, le basilic, relève la saveur de cette soupe de fin d’été.

Soupe de pâtissons au pesto

Ingrédients

  • 2 gros pâtissons
  • 1 oignons (j’ai pris un des rouges du panier)
  • 1 cube de bouillon (j’ai utilisé un cube de bouillon bio aux légumes)
  • huile d’olive vierge extra
  • sel, poivre
  • une botte de basilic
  • 25 grammes de pignons de pin
  • 50 grammes de parmesan râpé

Hacher l’oignon et le faire revenir dans une poile avec de l’huile d’olive à feu doux pour éviter qu’il ne se colorie. Couper le pâtisson en petits morceaux et les mettre dans la poile à revenir avec l’oignon pendant 5 minutes. Ajouter un litre d’eau dans la poile (ou de toute façon une quantité d’eau qui recouvre les légumes), le cube de bouillon, mettre un couvercle et laisser bouillir une vingtaine de minutes, les pâtissons doivent être cuits.

Pendant que la soupe se cuit, préparer le pesto. Dans le mixer mettre le basilic, les pignons de pin légèrement rôtis, le parmesan et mixer. Ajouter l’huile d’olive à fil jusqu’à quand le pesto aura la consistance que vous préférez (le mien était un petit trop sèche, j’aurais voulu faire des dessins sur la soupe mais ça n’a pas marché…).

Quand la soupe est prête mixez-la très finement (si vous en avez envie passez-la au chinois). Mettre dans les bols à soupe, avec une cuillère à soupe abondante de sauce au pesto et servir aussitôt en passant deux ou trois tours de moulin de poivre.

Cet article, publié dans Entré, Herbes fines, Parmesan, Patisson, pesto, Soupe, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.