Erbazzone

Voilà une recette à base de blettes. C’est un plat typique de Reggio Emilia, une ville  département de ma région, connue pour être une des deux villes d’origine du parmesan (l’autre est Parme). L’erbazzone c’est un plat de la cuisine pauvre et fermière: les ingrédients pour la farce sont les herbes vertes du potager unies aux produits typiques du territoire, le parmesan et le lardons. La farce est entouré d’une pâte qui est azyme, et comme à Reggio Emilia il y a une colonie juive très importante c’est possible que le plat soit le résultat de la rencontre des deux cuisines comme nombreuses spécialités locales. Dans mon plat je n’ai pas respectée la recette originaire (qui est maintenant protégée par le label IGP, Indication d’Origine Protégée), j’ai préféré une recette complètement végétarienne qui exalte pleinement la saveur des légumes…

Erbazzone


Ingrédients

Pour la pâte

  • 1 verre d’eau pétillante
  • 60 grammes de beurre (ou une cuillère à soupe de graisse de porc  + 3 cuillères d’huile d’olive vierge extra)
  • 500 grammes de farine
  • deux pincées de sel

Pour la farce

  • 1,5 kilos de blettes
  • 2 gousses d’ail
  • 2 oignons (ou deux petits poireaux)
  • 80 grammes de lard
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra
  • 100 grammes de parmesan
  • poivre et sel
  • une botte de persil haché

Préparer la pâte en mélangeant le ingrédients et en le travaillant  avec les doigts jusqu’à obtenir une pâte élastique que vous mettrez au frigo pendant une demie heure.

Allumer le four 180°. Bien rincer les blettes et les cuire à la vapeur pendant huit minutes. Enlevez-les du feu, faites-les refroidir et coupez-les avec un couteau, en petit morceaux (il y en a qui les font passer au mixer pour un petit temps mais moi j’aime plus des grands morceaux…). Hachez les oignons et mettez les à revenir dans une poele avec l’ail et le persil pendant trois quatre minutes. Ajoutez les blettes et laisser prendre saveur pendant encore trois quatre minutes.

Régler de sel et poivre et, hors du feux, ajouter les parmesan qu’il faut très bien mélanger avec le contenu de la poêle. Réserver et étaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Il faut former deux ronds, un plus grand, qu’ira dessous et qu’il faut étaler sur du papier sulfurisé et un plus petit qu’ira dessus.

Mettre le rond du bas dans un plat à tarte, le remplir avec la farce ; les bords doivent rester un petit peu en dehors pour pouvoir se replier sur l’autre rond que vous poseriez dessus. Faire des petits trous à l’aide d’une fourchette pour permettre à l’humidité des légumes de bien sortir pendant que la tarte cuit. Badigeonnez avec un œuf battu et cuire pendant 35/40 minutes.

Variations possibles : il y en ai vraiment beaucoup, au point que en aillant à Reggio Emilia, dans chaque boulanger on peut en trouver une différente version…j’ai gouté, comme variations, dans la farce : épinards, pignons de pin, raisins secs, ricotta, œufs pour mieux lier, différentes herbes fines ou épices, comme par exemple de la noix muscade. Comme je le disait plus haut la version classique prévoit des lardons sur le haut de la pâte, à étaler dix minutes avant la fin de la cuisson et puis remettre dans le four pour terminer. J’en ai gouté aussi des versions avec les lardons dedans et une avec des dés de jambon (naturellement de Parme 🙂 )

Publicités
Cet article a été publié dans Plat principal. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s